Le PQ exige le retrait du drapeau canadien à l'Assemblée nationale

Le gouvernement du Parti québécois réclame que le... (Photo Le Soleil)

Agrandir

Le gouvernement du Parti québécois réclame que le drapeau canadien soit retiré en tout temps de la salle du Conseil législatif, le seul endroit où l'on en trouve un au parlement du Québec.

Photo Le Soleil

Partager

(Québec) Le gouvernement du Parti québécois réclame que le drapeau canadien soit retiré en tout temps de la salle du Conseil législatif, le seul endroit où l'on en trouve un au parlement du Québec.

Le whip en chef du gouvernement, Yves-François Blanchet, a confirmé au Soleil, jeudi soir, qu'il a écrit au président de l'Assemblée nationale, Jacques Chagnon, pour lui demander de remiser l'unifolié.

La lettre a été acheminée jeudi, un 15 novembre, 36 ans jour pour jour après l'élection d'un tout premier gouvernement du Parti québécois, celui de René Lévesque. Yves-François Blanchet parle d'une journée «symbolique».

Sur le fond, il ne voit pas pourquoi le drapeau canadien devrait continuer de se dresser aux côtés de celui du Québec au Salon rouge, la salle du Conseil législatif.

En entrevue, il a noté qu'il entre et sort de cette auguste salle au gré du pouvoir que s'échangent libéraux et péquistes. Il souhaite que la situation soit clarifiée par le président de l'Assemblée nationale.

Lui croit que le drapeau canadien n'a pas à être montré à l'Assemblée nationale du Québec; qu'il n'y est pas à sa place.

Retiré lors d'activités gouvernementales

Jusqu'à ce que la question soit officiellement tranchée, l'unifolié sera présent au Salon rouge lors d'activités parlementaires ou relevant de l'Assemblée nationale. Mais il sera retiré lors d'activités gouvernementales à proprement parler.

C'est ce qu'a décidé le gouvernement de Pauline Marois pour l'instant.

C'est ainsi que l'unifolié était visible au Salon rouge lundi, alors que des députés de toutes les formations politiques étaient réunis pour la première commission parlementaire depuis l'élection du Parti québécois. Et qu'il avait disparu de la même salle le lendemain, lors de la remise des Prix du Québec, une cérémonie présidée par la première ministre Pauline Marois. Seul le drapeau du Québec se dressait dans la salle pendant cette «activité gouvernementale».

Si le gouvernement du Parti québécois peut espérer trouver un appui du côté de Québec solidaire, il paraît peu probable qu'il en recueille chez les libéraux et les caquistes de François Legault. À noter que la question diviserait chez ces derniers.

Yves-François Blanchet pense que les partis politiques qui le désirent pourraient réinstaller le drapeau canadien dans la salle du Conseil législatif, mais uniquement pour leurs réunions privées. Jamais pour une activité parlementaire.

C'est sur ce dernier élément qu'insisterait la lettre.

Le président de l'Assemblée nationale vient d'hériter d'une question délicate.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer