Nouvelle gaffe informatique à la CAQ

Partager

(Québec) Nouvelle maladresse informatique à la Coalition avenir Québec (CAQ). Une lettre envoyée aux médias montre en marge des commentaires du bras droit de M. Legault qui n'auraient jamais dû y apparaître. Et qui pointent une faille dans le discours du parti.

La missive cosignée par le chef François Legault et le député caquiste Christian Dubé, intitulée Faire les choix qui s'imposent, porte sur leurs attentes envers le budget du 20 novembre.

Elle prodigue au gouvernement des conseils quant aux mesures qu'il devrait entreprendre. Parmi elles, «déposer rapidement [...] un projet de réforme de certains régimes, en particulier concernant les retraites».

Or, sur cet enjeu précis, il appert que la CAQ a encore elle-même du travail à faire. Dans la marge, Martin Koskinen, chef de cabinet de M. Legault, trouve que son parti prête flanc à la critique. «Quelle est notre solution? s'interroge-t-il. Augmenter l'âge de la retraite? Il faut avoir une position claire avant d'aborder cette question selon moi.»

Joint par Le Soleil, M. Koskinen n'a pas caché sa surprise que la mauvaise version informatique de la lettre, qui permet de lire ses commentaires, ait été envoyée. Un document Word a été expédié plutôt qu'un PDF, a-t-il constaté.

La mésaventure rappelle celle survenue plus tôt cette année, en février. La CAQ avait fait parvenir aux médias la liste de ses contributeurs du temps où elle était un organisme sans but lucratif. Dans l'empressement, l'expéditeur n'a pas réalisé que la version du tableau Excel envoyée contenait des informations cachées. Il suffisait d'élargir certaines colonnes pour en découvrir plusieurs autres, contenant des données confidentielles telles que l'adresse, le numéro de téléphone et le courriel du donateur.

La retraite à 67 ans

La lettre envoyée lundi expose publiquement la position défendue par le député Dubé au cours d'une consultation prébudgétaire menée par le ministre des Finances, Nicolas Marceau.

La préoccupation du chef de cabinet de M. Legault porte sur l'absence de position de la CAQ quant à l'enjeu de la retraite à 67 ans, soulevé la semaine dernière par le maire de Québec, Régis Labeaume. Une question que la CAQ n'a «jamais tranchée» spécifiquement, dit M. Koskinen. Malgré ses commentaires, il constate que la lettre a été envoyée «telle quelle» au Soleil.

M. Legault s'est déjà montré ouvert à une redéfinition du rapport de force dans les négociations entre les municipalités et les syndicats pour s'attaquer au déficit des régimes de retraite. En campagne, le chef caquiste souhaitait même agir avant le dépôt du rapport du comité D'Amours sur la question. «Il n'y a pas 56 000 mesures qu'on peut prendre, a déclaré M. Legault fin août. On peut augmenter les cotisations, réduire les prestations ou repousser l'âge de la retraite.»

L'autre remarque du chef de cabinet inscrite en marge porte sur le deuxième paragraphe du texte, dans lequel «on peut couper [...] si on veut réduire le nombre de mots», selon lui.

En soirée, le directeur de communications de la CAQ, Jérôme Lussier, a écrit au Soleil pour prendre la responsabilité de l'erreur. «Dans le système de courriels de l'Assemblée nationale et dans Gmail, les commentaires n'étaient pas visibles, explique-t-il. Il semble toutefois qu'ils apparaissent quand le document est ouvert dans d'autres systèmes.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer