Les Attikameks lèvent leur blocus en Haute-Mauricie

Les Atikamekws ont érigé plusieurs barrages sur les...

Agrandir

Les Atikamekws ont érigé plusieurs barrages sur les chemins forestiers de la Haute-Mauricie pour paralyser les opérations forestières.

Sur le même thème

La Presse Canadienne
Montréal

Les Attikameks acceptent de lever leur blocus en Haute-Mauricie pour donner la chance au gouvernement québécois d'entamer avec eux des négociations sur leurs revendications.

Les émissaires attikameks ont remis un projet d'entente-cadre de négociations au gouvernement du Québec, qui doit donner une réponse mardi après-midi.

Au cours d'une entrevue, le chef de la bande d'Opitchiwan, Christian Awashish, a bien précisé qu'il ne s'agissait pas encore d'un projet d'entente sur la négociation proprement dite, mais seulement d'une entente sur «comment encadrer la négociation dans les prochains jours».

Les Attikameks veulent discuter avec le gouvernement du Québec de la cogestion du territoire, d'accès aux ressources naturelles et de redevances sur celles-ci.

Ils répondent à une proposition du premier ministre Jean Charest d'aborder leurs enjeux à une table de discussions.

«On va donner la chance au gouvernement du Québec de faire ses preuves», a commenté le chef Awashish.

Depuis le 25 juin, les Attikameks barraient la route aux camions qui transportaient du bois sur leur territoire, en Haute-Mauricie, afin d'attirer l'attention sur leurs revendications.

La nation attikamek tente d'obtenir une entente depuis plus de 30 ans, un accord à l'image de la Convention de la Baie-James signée par les Cris.

Pour l'instant, seules des ententes à la pièce sont conclues entre les compagnies d'exploitation forestière et les Attikameks, et ce, depuis 15 ans environ.

Les résidants des réserves attikameks de Wemotaci, Manawan et Opitciwan espèrent arriver à une entente de principe avec le gouvernement d'ici au 30 août, afin de «donner justice à notre nation», a précisé le chef Awashish.

Avec la levée du blocus, «il n'y aura pas de moyens de pression jusqu'à la fin août», souligne-t-il, afin d'ouvrir la porte à d'éventuelles négociations sur le coeur du sujet avec le gouvernement du Québec.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer