Arrestations massives: les libéraux sonnés

Le ministre de la sécurité publique, Robert Dutil,... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le ministre de la sécurité publique, Robert Dutil, a critiqué l'attitude du Parti québécois, qui, selon lui, profiterait de la situation à des fins partisanes.

Photothèque Le Soleil

(Québec) Les membres du gouvernement de Jean Charest sont sonnés par les arrestations massives survenues dans la nuit de mercredi à jeudi à Québec et à Montréal. Le Parti québécois (PQ) les accuse d'avoir eux-mêmes mis le feu aux poudres.

Les libéraux ont la mine sombre; indignés, les péquistes, eux, ont le couteau politique entre les dents. Le Québec est devenu l'«Absurdistan», s'est écriée la députée du Parti québécois Véronique Hivon.

Pour la chef péquiste, Pauline Marois, «ce qui se produit est inconcevable. Ça dépasse l'entendement. C'est sans précédent dans notre histoire».

Au premier ministre Jean Charest qui lui reproche de s'afficher avec le carré rouge, elle rétorque maintenant qu'il «porte le carré de la honte».

À la période des questions, jeudi, son collègue Bertrand St-Arnaud a été cinglant. «Est-ce qu'on va continuer à faire des arrestations massives et arbitraires au Québec tout l'été? Est-ce que le premier ministre souhaite que les livres d'histoire rappellent que son régime a arrêté des milliers... 5000, 10 000, 15 000 personnes pacifiques au printemps et à l'été 2012?»

Exploiter les événements

Pour le Parti québécois, même si les arrestations n'ont pas nécessairement été effectuées en vertu de la loi spéciale 78, c'est tout comme.

Le ministre de la Sécurité publique, Robert Dutil, croit que le PQ cherche à profiter de la situation, à exploiter à son profit partisan les événements. «L'impression qui se dégage, c'est que, du côté de l'opposition, on souhaite qu'il y ait de plus en plus de crises dans la rue.»

Chacun s'accroche à sa conception de la démocratie. Le gouvernement en appelle à la «démocratie parlementaire».

«Dans notre système politique, ce sont les lois qui décident de ce qui doit se passer. Si ce n'était pas ainsi, ce serait le chaos. Est-ce que c'est ce que veut le Parti québécois? Est-ce que c'est la loi de la rue qui doit dominer ou le Parlement?»

Les préavis

«La loi 78 permet les manifestations pacifiques, a insisté Robert Dutil. Ce qu'on demande, c'est que les parcours soient donnés comme cela se fait à certains endroits.» Ils doivent être fournis au moins huit heures à l'avance.

Le ministre n'a pas paru troublé par les vérifications du Soleil démontrant que les préavis devant être transmis aux autorités dans certaines villes du monde ne sont pas tout à fait ceux qu'il a indiqués en début de semaine.

«Il peut arriver qu'il y ait certaines différences, mais c'est plus que les huit heures» stipulées dans la loi 78, a-t-il fait valoir.

Un renvoi en Cour d'appel?

Le ministre Robert Dutil paraît plus ou moins chaud à l'idée que son gouvernement teste lui-même la constitutionnalité de la loi 78 par un renvoi en Cour d'appel.

Il affirme que la loi spéciale respecte les chartes québécoise et canadienne des droits et libertés de la personne.

Interrogé par Le Soleil, le juge en chef associé de la Cour supérieure, Robert Pidgeon, explique qu'un renvoi en Cour d'appel serait le «moyen le plus rapide» d'obtenir des réponses.

Rapide pour le temps de la justice, mais peut-être pas pour celui de la politique. Si les parties faisaient diligence, la demande de renvoi pourrait être entendue au début de l'automne, croit le juge Pidgeon.

Il ajoute que la Cour d'appel pourrait peut-être aussi décider de constituer un banc de toute urgence durant l'été, si les deux parties voulaient collaborer.

Mais ce scénario lui paraît moins probable que la fenêtre de l'automne - si le gouvernement du Québec décidait d'aller de l'avant, bien sûr.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer