Déclarations de presse des libéraux: des mots mis en bouche avec soin

Un document obtenu par Le Soleil a été... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Un document obtenu par Le Soleil a été envoyé mercredi matin à tous les députés et ministres libéraux pour leur indiquer quoi répondre aux questions des journalistes.

Photothèque Le Soleil

(Québec) Les «lignes de presse» existent. Le Soleil a obtenu celles envoyées hier matin à tous les élus libéraux par le cabinet de la whip en chef du gouvernement de Jean Charest.

Il s'agit d'un document devant permettre aux députés et aux ministres de répondre aux questions des journalistes.

Nous vous présentons en page 5 du Soleil des extraits des principaux arguments sur lesquels les libéraux étaient censés s'appuyer durant la journée d'hier. À l'évidence, plusieurs réponses pourront encore servir au cours des prochains jours.

Quelques explications d'abord. Tous ceux qui gravitent autour de la colline parlementaire se doutent ou savent que les partis politiques peaufinent leurs déclarations de presse. Et que certains les rédigent même noir sur blanc.

En voici une preuve concrète.

Ces déclarations de presse permettent aux élus d'un groupe parlementaire de faire entendre le même son de cloche sur la place publique.

Elles permettent d'éviter des déclarations contradictoires - lorsque les principaux intéressés collent aux réponses fournies, bien sûr, ce qui n'est pas toujours le cas. Pensons au Parti québécois, où il y a parfois autant de messages que de messagers.

Anticipation

Pour produire de bonnes déclarations de presse, explique-t-on, il faut d'abord faire un bon survol de l'actualité. Il faut ensuite anticiper les questions des journalistes.

À en juger par les exemples qui suivent, les déclarations de presse que reçoivent les libéraux de Jean Charest sont très précises.

«Vous savez, les députés sont très occupés», a confié la whip en chef du gouvernement, Lucie Charlebois, s'étonnant que Le Soleil ait obtenu ce document. «C'est un service d'information qu'on leur transmet au besoin, a-t-elle expliqué. Ils sont libres de l'utiliser ou pas.»

Ce document est plus instructif que scandaleux, a commenté un apparatchik. Députés et ministres le reçoivent par courriel.

Réponses toutes prêtes

Voici quelques questions et thèmes d'actualité figurant dans l'envoi daté du 1er février 2012, ainsi que les réponses suggérées :

1- Allez-vous vous présenter aux prochaines élections?

R- Il est encore tôt pour annoncer ses couleurs! Nous avons un mandat jusqu'en décembre 2013.

J'ai encore beaucoup d'énergie pour promouvoir et défendre les intérêts de mes concitoyens et je suis en grande forme.

2-  Sur le financement de la Coalition avenir Québec.

R- François Legault a contrevenu aux règles de financement politique en créant un OSBL quand il savait très bien qu'il se lancerait en politique.

D'ailleurs, on attend toujours les explications concernant le financement de la CAQ de la bouche de François Legault

3-  À propos du conseil national du Parti québécois.

R- Après avoir acheté la paix avec le vote libre, Pauline Marois fait une autre concession avec les référendums d'initiative populaire. C'est à se demander jusqu'où Pauline Marois va aller dans l'abdication de ses responsabilités.

Maintenant, dans l'optique péquiste, il y a deux voies pour mener à la tenue d'un référendum : celle de Pauline Marois, qui est de susciter le plus de chicanes possible avec Ottawa. Et les référendums d'initiative populaire, qui laisseront à une minorité de Québécois la possibilité de décider de la tenue d'un référendum sur la souveraineté avec toutes les conséquences que cela implique.

Alors que 85 % des gens sont défavorables à la proposition du vote à 16 ans, les militants du PQ ont quand même voté en faveur. Il s'agit d'un autre stratagème détourné pour essayer d'enfoncer un référendum dans la gorge des Québécois.

4-  Sur le projet d'une loi antitransfuge du PQ.

R- Une façon de stopper l'hémorragie de députés péquistes insatisfaits du leadership de Pauline Marois, qui partent pour s'allier à l'autre chef souverainiste, François Legault.

Pendant que le PQ est préoccupé d'asseoir l'autorité de Pauline Marois, nous, nous préférons poser des gestes pour l'économie et l'emploi, la santé et l'éducation.

5-  Concernant la fermeture du fabricant d'électroménagers Mabe.

R- Nos pensées vont aux travailleurs ainsi que leur famille.

Je peux vous assurer que nous allons soutenir les travailleurs dans l'épreuve qu'ils traversent en ce moment.

Emploi-Québec est en contact avec l'entreprise afin d'enclencher les premières démarches d'accompagnement auprès des travailleurs.

Nous travaillerons en étroite collaboration avec les représentants de l'entreprise afin d'assurer la mise en place, dans les meilleurs délais, d'un comité d'aide au reclassement.

Toutes les options possibles seront évaluées, allant des mesures de transition adéquates destinées aux travailleurs jusqu'au maintien de l'usine à Montréal.

6-  À propos du ­programme fédéral sur la Sécurité de la vieillesse.

R- Le gouvernement fédéral devrait donner l'heure juste à la population.

Il importe que la décision du gouvernement fédéral n'ait pas pour conséquence de fragiliser la situation financière des personnes les plus âgées.

Avant de prendre une décision, il faut que le gouvernement fédéral consulte les provinces.

Le programme de Sécurité de la vieillesse constitue une source de revenus pour près d'un million de Québécois.

Un report de l'admissibilité au programme aurait des impacts financiers importants pour le Québec.

7-  Sur les garderies.

R- Le vérificateur général par intérim a indiqué clairement que le ministère de la Famille a un «excellent plan d'action qui répond aux recommandations formulées dans le rapport».

De plus, rappelons que le vérificateur général a également été très clair en disant que la ministre a agi dans le respect de la loi lors de l'attribution des places de 2008.

Les députés de l'opposition n'ont posé pratiquement aucune question sur le processus actuel d'attribution des places et sur le plan d'action du ministère. Nous en comprenons donc qu'ils sont d'accord avec nous, à savoir que le processus actuel est transparent et rigoureux.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer