Des journaux du Canada anglais demandent de marginaliser le Québec

Le Winnipeg Free Press ne cache pas son... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le Winnipeg Free Press ne cache pas son bonheur de voir l'effondrement du Bloc québécois. «Lui et son parti séparatiste ne manqueront à aucun Canadien (...)», écrit le quotidien du Manitoba.

La Presse Canadienne

(Québec) La poussière électorale retombée, de nombreux éditorialistes de l'ouest du pays croient qu'il est temps d'enterrer pour de bon le Bloc québécois et de marginaliser les demandes des politiciens québécois.

Plusieurs journaux de l'entreprise Sun Media, dont le Toronto Sun et le Calgary Sun, ont publié samedi un éditorial demandant au premier ministre Stephen Harper «d'achever» le Bloc québécois. Pour l'auteur (anonyme, selon la tradition éditoriale de plusieurs quotidiens anglophones), il est nécessaire de donner «le coup fatal» au Bloc québécois en abolissant le financement public des partis politiques.

«Mettre un terme à ces subventions forcera les libéraux à vendre des stylos au coin de la rue, et le Bloc n'aura plus que ses 20 ans de souvenirs à voler l'argent des contribuables canadiens pour financer leur trahison. Le plus tôt Harper mettra un terme à ces subventions, le mieux ce sera», soutient le texte d'opinion, où l'abolition du financement public des partis figure comme première priorité du gouvernement élu lundi.

Tout aussi critique envers le Parti libéral, l'éditorialiste se réjouit de la mort de l'idée de toute coalition entre libéraux, néo-démocrates et bloquistes.

«Plus jamais une coalition de perdants ne pourra menacer de renverser son gouvernement s'il osait faire dérailler ce train financier», dit-il à propos du financement public.

«Hier, ils étaient la coalition des perdants. Aujourd'hui, ils méritent à peine d'être mentionnés», conclut-il à propos des partis d'opposition.

Dans le quotidien torontois National Post, le chroniqueur Lorne Gunter propose aux conservateurs de réduire le plus tôt possible le nombre d'élus dans la province québécoise afin d'amoindrir l'influence politique du Québec dans la fédération canadienne.

Il fait ici référence au projet de loi fédéral C-12 du Parlement défait ce printemps, qui vise la création de 30 nouvelles circonscriptions : 18 en Ontario, sept en Colombie-Britannique et cinq en Alberta. «Ces 30 sièges supplémentaires réduiront encore davantage l'influence du Québec et de sa population stagnante.»

Il reprend à son compte l'expression «What does Quebec want?» («Que veut le Québec?») et répond que désormais «ce que le Québec désire n'a plus besoin d'être autant considéré» que par le passé.

Toujours dans le National Post, l'ancien magnat des médias Conrad Black se réjouit de la «mort du Parti libéral tel que nous le connaissons». Quant au Bloc québécois, il «avait déjà été incinéré», écrit le chroniqueur.

Dans le Winnipeg Free Press, l'éditorialiste ne cache pas son bonheur de constater l'effondrement du Bloc québécois.

«Quant à M. Duceppe, lui et son parti séparatiste ne manqueront à aucun Canadien, incluant les Québécois, qui en ont eu assez de ce mouvement. Le parti, par définition, n'avait aucun intérêt pour le Canada ou le bien-être des Canadiens en général. Il ne se préoccupait que du Québec et n'avait pas honte d'exiger régulièrement plus que sa juste part de la tarte nationale.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer