Assurance emploi aux travailleurs malades: un appui du NPD

Fin Donnelly, le député initiateur du projet de... (Collaboration spéciale Marc Larouche)

Agrandir

Fin Donnelly, le député initiateur du projet de loi C- 526, région de Vancouver, le chef du NPD Jack Layton, Marie-Hélène Dubé et Yvon Godin, député de Bathurst

Collaboration spéciale Marc Larouche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Larouche
Le Soleil

(Rivière-du-Loup) Le combat que mène Marie-Hélène Dubé pour faire changer les règles de l'assurance emploi a franchi une étape importante cette semaine. Le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) de Bathurst, Yvon Godin, a déposé le projet de loi C-526 demandant un amendement qui ferait passer de 15 à 52 le nombre de semaines de prestations versées aux personnes atteintes d'une maladie grave.

«Lorsque j'ai déposé ma pétition de 63 000 noms, il y a quelques semaines, j'avais rencontré M. Godin, qui m'avait envoyé une lettre d'appui. Il m'a rappelé pour m'informer du dépôt de son projet de loi. Une dame de Vancouver a vécu un cas similaire au mien», dit celle qui s'est évidemment rendue sur place et travaillait déjà pour rejoindre l'ouest canadien. «Ça va me donner un très bon coup de main. J'ai été enchantée de rencontrer le chef du NPD, Jack Layton [qui est aussi atteint d'un cancer] et de parler avec son épouse, qui a eu le même cancer que moi.»

Croisade occupée

Mine de rien, en poursuivant sa croisade, Marie-Hélène Dubé continue aussi de se battre contre un cancer de la glande thyroïde. «Je suis suivie aux trois moins. Ma condition est stable», dit celle qui, depuis son passage à l'émission Tout le monde en parle, est en demande partout. «Je me sens un peu fatiguée, mais je crois que c'est plus dû à mes nombreux engagements en relation avec la cause que je défends. Aujourd'hui seulement [vendredi], je dois aller au Relais pour la vie à Terrebonne, à celui de Laval et je donne aussi une conférence dans un tournoi de golf.»

Les appuis continuent de se multiplier. Faute de moyens, à la suite de sa chirurgie, elle avait dû renoncer à certains traitements, comme la physiothérapie et l'ostéopathie. «J'ai eu un appel des cliniques de réadaptation universelle de Montréal (www.rea

daptation-universelle.com), qui m'ont demandé de devenir leur porte-parole. En échange, ils me prodigueront gratuitement les traitements de physiothérapie et d'ostéopathie dont j'ai besoin et qui me feront beaucoup de bien.»

Parallèlement, son groupe Facebook compte maintenant plus de 15 300 membres et sa pétition est rendue à plus de 125 000 signatures. Le 3 juin, le Bloc québécois a aussi déposé un projet de loi demandant que les prestations de maladie passent de 15 à 50 semaines. Comme la session parlementaire se termine bientôt, Marie-Hélène n'attend pas de développement avant l'automne. D'ici là, elle continue d'amasser des signatures. Vous pouvez télécharger la pétition au http://petitionassuranceemploi.com, ou devenir membre du groupe Facebook Pétition Assurance emploi / Marie-Hélène Dubé.

 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer