Manif à St. Louis après l'acquittement d'un policier ayant abattu un Noir

Quelques dizaines de manifestants ont marché pacifiquement dans... (AP, Jeff Roberson)

Agrandir

Quelques dizaines de manifestants ont marché pacifiquement dans les rues de St. Louis après que l'ancien policier Jason Stockley ait été acquitté d'une accusation de meurtre contre un suspect noir en 2011.

AP, Jeff Roberson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Une manifestation s'est tenue vendredi à St. Louis contre l'acquittement d'un policier blanc qui avait abattu un suspect noir en 2011, réveillant le spectre des tensions raciales dans une Amérique régulièrement secouée par des brutalités policières.

Tenant des panneaux sur lesquels on pouvait lire : «Arrêtez de nous tuer» ou «Black Lives Matter» - mouvement dénonçant les violences policières contre les Noirs aux États-Unis -, quelques dizaines de manifestants ont défilé dans le centre de cette ville du Missouri.

«Nous continuons à surveiller les manifestations dans le centre de #STL. Les manifestants restent pacifiques», a écrit sur Twitter la police de la ville vers 13h (midi, heure du Québec).

Un juge de St. Louis a exonéré Jason Stockley, un ancien officier de police, blanc, des accusations de meurtre contre Anthony Lamar Smith, trafiquant de drogue présumé, noir, tué en 2011 au terme d'une course-poursuite avec la police.

Le juge Timothy Wilson a estimé que le procureur n'avait pas démontré «au-delà du doute raisonnable» que le policier n'avait pas agi en état de légitime défense.

Le verdict résonne particulièrement à St. Louis, lieu d'émeutes en 2014 après la mort de Michael Brown, 18 ans, tué par un policier blanc qui avait échappé à toutes poursuites pénales.

«Je prie pour ma ville, mec, parce que les gens sont fatigués de ça», a déclaré le père de Michael Brown, qui porte le même nom que son fils, sur la chaîne CNN.

La mairesse de St. Louis, Lyda Krewson, s'est déclarée dans communiqué «consternée par ce qui est arrivé à Anthony Lamar Smith» et «désabusée» par cet acquittement.

Jason Stockley a affirmé avoir vu Anthony Lamar Smith tenter de saisir un revolver dans sa voiture, mais l'arme n'apparaît pas sur les images de la caméra embarquée dans la voiture de police, ni sur celles prises par un témoin sur son téléphone portable et par la caméra de surveillance d'un restaurant voisin.

Le juge Wilson a expliqué dans sa décision qu'en «près de 30 ans d'expérience au tribunal, un trafiquant de drogue sans arme à feu serait une anomalie».




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer