Les Canadiens coincés dans les Caraïbes rapatriés

L'île Saint-Martin photographiée le 11 septembre 2017, après... (AFP, Martin Bureau)

Agrandir

L'île Saint-Martin photographiée le 11 septembre 2017, après le passage de l'ouragan Irma.

AFP, Martin Bureau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Saint-Jean

Tous les Canadiens qui avaient besoin d'aide après le passage de l'ouragan Irma dans les Caraïbes ont maintenant eu l'occasion d'être évacués, a déclaré mardi la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

Mme Bibeau a ajouté, lors d'une rencontre avec la presse avant une réunion du cabinet fédéral à Saint-Jean-de-Terre-Neuve, que 691 Canadiens ont été rapatriés des îles de Saint-Martin et de Turks-et-Caicos.

Mme Bibeau a dit que des responsables se trouvent maintenant sur le terrain pour évaluer comment le Canada peut contribuer aux opérations humanitaires et à la reconstruction.

Plusieurs voyageurs et l'opposition politique ont dénoncé une évacuation qui, selon plusieurs, a été plus lente et moins bien organisée que celle des Américains.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a dit aux journalistes que la frustration engendrée par les délais et les problèmes de communication est compréhensible, mais qu'il s'agissait d'une situation complexe.

M. Garneau a ajouté que le gouvernement s'est organisé rapidement, mais qu'il a été problématique d'obtenir la permission de faire décoller les vols commerciaux de ces pays.

Le premier ministre Justin Trudeau et son cabinet sont à Saint-Jean pour deux journées de rencontres qui porteront notamment sur l'ALÉNA et les ouragans Irma et José.

Quelque 300 des Canadiens qui étaient restés coincés sur les îles Saint-Martin et Turks-et-Caicos ont été accueillis lundi soir à l'aéroport Pearson de Toronto par la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Celle-ci leur a remis une lettre dans laquelle elle fait son mea culpa et les invite à lui faire part de leurs commentaires. «Je sais que nous pouvons toujours faire mieux», a écrit la ministre Freeland.

«Si vous souhaitez partager quelque chose à propos de votre expérience ou de la manière dont nous pouvons mieux gérer les catastrophes à l'avenir, veuillez entrer en contact avec nous.»

Le ministère des Affaires étrangères a même créé une adresse courriel à cet effet (SOScomments-SOScommentaires@international.gc.ca).




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer