La Floride constate les dégâts

  • Consterné, Larry Dimas, un résident d'Immokalee, en Floride, n'a pu que constater, lundi, que la maison mobile qu'il louait a été complètement détruite par<i> Irma</i>. (AP, Gerald Herbert)

    Plein écran

    Consterné, Larry Dimas, un résident d'Immokalee, en Floride, n'a pu que constater, lundi, que la maison mobile qu'il louait a été complètement détruite par Irma.

    AP, Gerald Herbert

  • 1 / 9
  • Des arbres déracinés à Miami (AP, David Santiago)

    Plein écran

    Des arbres déracinés à Miami

    AP, David Santiago

  • 2 / 9
  • Une maison effondrée dans l'océan Atlantique à Ponte Vedra Beach en Floride (AP, Gary Lloyd McCullough)

    Plein écran

    Une maison effondrée dans l'océan Atlantique à Ponte Vedra Beach en Floride

    AP, Gary Lloyd McCullough

  • 3 / 9
  • Des résidents marchent dans une rue inondée à La Havane, Cuba. (AP, Ramon Espinosa)

    Plein écran

    Des résidents marchent dans une rue inondée à La Havane, Cuba.

    AP, Ramon Espinosa

  • 4 / 9
  • Paysage dévasté à la suite du passage de l'ouragan à Key Largo, Floride - (AP, Wilfredo Lee)

    Plein écran

    Paysage dévasté à la suite du passage de l'ouragan à Key Largo, Floride -

    AP, Wilfredo Lee

  • 5 / 9
  • Des bâteaux bloquent une autoroute après le passage de l'ouragan<i> Irma</i>. (AP, Charles Trainor)

    Plein écran

    Des bâteaux bloquent une autoroute après le passage de l'ouragan Irma.

    AP, Charles Trainor

  • 6 / 9
  • Une femme ramasse la vitre cassée de son édifice. (AP, Chris O'Meara)

    Plein écran

    Une femme ramasse la vitre cassée de son édifice.

    AP, Chris O'Meara

  • 7 / 9
  • Des rues sont inondées à Key Largo en Floride. (AP, Wilfredo Lee)

    Plein écran

    Des rues sont inondées à Key Largo en Floride.

    AP, Wilfredo Lee

  • 8 / 9
  •  (AP, Nicole Raucheisen)

    Plein écran

    AP, Nicole Raucheisen

  • 9 / 9

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Leila Macor, Karim Lebhour
Agence France-Presse
Miami

La Floride tentait lundi de mesurer l'ampleur des dégâts causés par l'ouragan Irma, moins destructeur que prévu, mais dont le passage a laissé des millions de personnes sans électricité et des routes impraticables, compliquant le retour chez eux des évacués.

À Cuba en revanche, à seulement 150 kilomètres de la Floride, le bilan est beaucoup plus grave : au moins 10 personnes sont mortes dans plusieurs provinces, portant le nombre de victimes à une quarantaine de morts dans les Caraïbes. Le Venezuela a annoncé l'envoi de 10 tonnes d'aide à son allié cubain.

En Floride, le bilan humain a été actualisé lundi à deux victimes, contre trois auparavant, qui ont perdu la vie dans des accidents de la route.

Les destructions sont particulièrement lourdes sur l'archipel des Keys, «dévasté» selon le gouverneur de Floride, Rick Scott, qui a survolé lundi le chapelet d'îles, où Irma a frappé dimanche matin en ouragan de catégorie 4 avec des vents de plus de 215 km/h.

«Ce que nous avons vu est horrible [...] Nous avons vu beaucoup de bateaux échoués et pratiquement toutes les maisons mobiles sont retournées», a rapporté Rick Scott au cours d'une conférence de presse, ajoutant que les réseaux d'eau, d'égouts et d'électricité sont hors d'usage.

«La route de la reconstruction sera longue», a-t-il prévenu.

En soirée, l'île de Key West restait difficile d'accès et privée de communications par téléphone portable, selon son maire, Craig Cates. «Nous ne laissons personne revenir parce que nous n'avons pas encore d'eau ou d'électricité», a-t-il souligné sur CNN.

Irma, désormais rétrogradé en tempête tropicale, se trouvait en fin de soirée lundi dans le sud de la Géorgie avec des vents faiblissants à 85km/h et devait prendre aujourd'hui la direction de l'Alabama.

Des inondations soudaines sont encore à craindre dans les prochains jours.

Dans le reste de la Floride, les dégâts, désormais estimés entre 20 et 60 milliards $, selon plusieurs experts en assurance, sont toutefois plus limités que ne le laissait craindre la puissance et la taille de l'ouragan Irma.

Les quelque six millions d'évacués - une ampleur sans précédent aux États-Unis - et dont beaucoup tentaient lundi de regagner leur domicile, devront cependant prendre leur mal en patience.

«Ne pensez pas que parce que c'est passé, vous pouvez vous précipiter chez vous. Nous avons des lignes électriques à terre à travers tout l'État. Nous avons des routes impraticables et des débris sur tout le territoire» de la Floride, a martelé Rick Scott.

Gare aux alligators

À Miami où les équipes de nettoyage sont à l'oeuvre avec de nombreuses routes encore jonchées de débris, le maire de la ville, Carlos Gimenez, a dit son soulagement d'avoir «échappé au pire de la tempête». «On s'en sort beaucoup mieux que d'autres parties de l'État et nous rendons grâce à Dieu pour cela.»

Près de 80 % du comté de Miami-Dade est toujours privé d'électricité et M. Gimenez a prévenu que le retour à la normale «prendra un bout de temps». Au total, 6,2 millions de Floridiens sont toujours privés d'électricité.

La ville de Bonita Springs, dont de vastes zones étaient inondées lundi, était également privée de courant, comme toute sa région sur la côte ouest. Des habitants, de l'eau jusqu'à la taille, tentaient de rejoindre leur domicile, sous un soleil revenu.

Au loin, deux résidents progressaient à pied dans l'étendue liquide en frappant l'eau foncée avec un bâton devant eux, pour repousser d'éventuels alligators. À près de 250 kilomètres au nord, la baie de Tampa semblait avoir été relativement épargnée, alors qu'elle était considérée comme la zone la plus vulnérable du pays face à un phénomène comme Irma.

Sur plusieurs zones côtières, la mer s'est retirée, dévoilant des vastes étendues de sables, un spectacle inédit pour les habitants de la région. Les services météorologiques les ont cependant prévenus de ne pas s'y aventurer : l'eau finira bien par revenir et vite.

L'aéroport international de Miami, qui a connu des inondations, a été fermé et ne devrait reprendre qu'un service limité à partir de mardi. Bien plus au nord, à l'aéroport d'Atlanta - le plus fréquenté au monde - de nombreux vols ont été annulés en raison des pluies.

«Quand des Américains sont en détresse, le peuple s'unit, et face à l'adversité nous ne formons qu'un pays, uni, plus fort et déterminé que jamais», a déclaré Donald Trump lundi, depuis le Pentagone, en ce jour de commémoration du 11-Septembre.

Le président américain, qui a proclamé dimanche l'état de catastrophe naturelle en Floride, a annoncé qu'il se rendrait «très vite» dans l'État.

Le Canada organise le rapatriement de ses ressortissants dans les Caraïbes

Le gouvernement canadien, accusé d'inaction par plusieurs de ses ressortissants coincés dans les îles franco-néerlandaises de Saint-Martin et britanniques de Turks-et-Caicos après le passage de l'ouragan Irma, a mis les bouchées doubles lundi pour assurer leur rapatriement.

Dimanche, les autorités de Turks-et-Caicos avaient interdit à un groupe de 90 touristes canadiens de rentrer au Canada à bord d'un avion d'Air Canada venu livrer de l'aide humanitaire sur place, invoquant les dégâts aux infrastructures aéroportuaires.

Cet avion devait finalement décoller lundi après-midi à destination de Toronto, a annoncé la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, après avoir discuté de la situation avec l'ambassadeur britannique au Canada.

Un autre avion de la compagnie WestJet, acheminant de l'aide humanitaire vers Turks-et-Caicos, devait aussi repartir lundi avec environ 150 touristes canadiens à bord, a indiqué la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

Un autre avion de WestJet devait par ailleurs rapatrier lundi 150 Canadiens coincés dans la partie néerlandaise de l'île de Saint-Martin.

Des touristes canadiens séjournent sur dix îles de la région, a précisé Mme Bibeau.

Un avion-cargo des Forces armées canadiennes doit également acheminer cette semaine de l'aide humanitaire dans la région et évacuera, au besoin, d'autres Canadiens, a indiqué Mme Freeland.  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer