Harvey fouette les côtes du Texas

L'ouragan Harvey a touché terre vers 22h (heure locale) vendredi au Texas,... (AFP)

Agrandir

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Ralston
Agence France-Presse
Corpus Christi

L'ouragan Harvey a touché terre vers 22h (heure locale) vendredi au Texas, apportant des vents de 215 kilomètres/heure et des pluies torrentielles.

Selon le Centre national des ouragans, l'oeil de l'ouragan de force 4 a touché le sol entre Port Aransas et Port O'Connor, à 48 kilomètres au nord-est de Corpus Christi.

Des dizaines de milliers de personnes ont fui sa trajectoire anticipée. Il devrait frapper une région riche en usines chimiques et en raffineries de pétrole, de même que la ville de Houston, la quatrième en importance aux États-Unis.

Harvey pourrait devenir l'ouragan le plus féroce à frapper les États-Unis depuis une douzaine d'années, avec des précipitations d'un mètre de pluie, une onde de tempête de quatre mètres et des vents de plus de 200 kilomètres/heure.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, dit s'attendre à une «catastrophe très majeure», alors que les prévisions météorologiques soulèvent le spectre de l'ouragan Katrina, l'un des plus meurtriers de l'histoire américaine.

Le président Donald Trump dit avoir déclaré le passage de l'ouragan une catastrophe naturelle à la demande du gouverneur.

Les météorologues préviennent que Harvey est un ouragan «potentiellement mortel», qui pourrait aussi donner naissance à des tornades. Des millions de personnes s'apprêtent à être matraquées par la tempête qui pourrait provoquer des inondations jusqu'à 150 kilomètres des côtes. Un responsable texan a prévenu que certaines communautés pourraient être entourées d'eau et donc coupées du monde pendant plusieurs jours, potentiellement jusqu'à la semaine prochaine.

«Vraiment stressant»

La Québécoise Marie-Ange Saint-Laurent, qui vit à Houston, a fui la ville vendredi après-midi pour éviter la tempête.

Elle dit qu'il régnait une ambiance de chaos dans la ville, avant qu'elle prenne la route:

«C'était vraiment stressant, je suis allé dans un supermarché pour faire des provisions et j'ai réussi à mettre la main sur la dernière caisse de bouteilles d'eau et sur la route, il y a une ambiance de panique, les gens se coupent la route, et il y a des accidents un peu partout, les gens sont en mode survie».

Harvey s'est rapidement transformé, jeudi, de tempête tropicale en ouragan de catégorie 1. Vendredi soir, le Centre national des ouragans des États-Unis, à Miami, annonçait qu'il était maintenant un ouragan de catégorie 4, sur une échelle de 5.

L'ouragan Katrina, qui a dévasté La Nouvelle-Orléans et fait 1800 morts en 2005, n'était que de catégorie 3.

Un tronc d'arbre tombé en plein milieu de... (PHOTO NICK WAGNER AP/AUSTIN AMERICAN-STATESMAN) - image 2.0

Agrandir

Un tronc d'arbre tombé en plein milieu de la rue.

PHOTO NICK WAGNER AP/AUSTIN AMERICAN-STATESMAN

Si Harvey ne perd pas de ses forces, il sera l'ouragan le plus puissant à toucher terre aux États-Unis en 13 ans. Même après s'être affaibli, il pourrait retourner dans le golfe du Mexique, y reprendre ses forces et frapper Houston à nouveau, mercredi, en tant que tempête tropicale cette fois.

Même la supertempête Sandy, qui a causé de lourds dégâts à New York et au New Jersey en 2012, n'était plus jugée «tropicale» lorsqu'elle a frappé.

Les sept comtés du Texas qui se trouvent sur la côte, entre Corpus Christi et l'extrémité ouest de l'île Galveston, ont annoncé les évacuations obligatoires de dizaines de milliers de résidants qui vivent dans les zones de basses altitudes. Les résidants qui ont choisi de ne pas abandonner leur foyer ont été prévenus qu'aucun secours n'est garanti en cas de besoin.

Le maire de Rockport, Patrick Rios, les a également invités à inscrire sur leur bras, avec un marqueur permanent, leur numéro d'assurance sociale pour faciliter leur éventuelle identification.

Des évacuations volontaires ont été annoncées pour Corpus Christi et pour la péninsule Bolivar, un banc de sable près de Galveston où plusieurs maisons ont été emportées par l'ouragan Ike en 2008.

Des fonctionnaires se sont dits préoccupés par le fait qu'il n'y avait pas autant de personnes qui respectaient les ordres d'évacuation que lors des tempêtes précédentes.

«Beaucoup de gens croient que cette tempête ne pose pas de danger», a déclaré le gouverneur Greg Gott Abbott à la station de télévision de Houston KPRC.

M. Abbott a ordonné au Centre des opérations de l'État d'augmenter son niveau de préparation afin que les ressources pour secourir les sinistrés soient déjà en place. Il a aussi déclaré un état d'urgence pour 30 comtés situés près de la côte afin d'accélérer le déploiement des ressources dans ce secteur, en plus de mobiliser 700 membres de la Garde nationale.

Les catégories d'ouragans

Un homme et une femme ont abandonné leur... (Photothèque Le Soleil) - image 4.0

Agrandir

Un homme et une femme ont abandonné leur voiture et transportent leur bébé après le passage de l'ouragan Katrina le 29 août 2005 à la Nouvelle-Orléans.

Photothèque Le Soleil

Catégorie 1: Vents entre 120 et 150 km/h. Onde de tempête entre 1 et 1,5 m. Structures fragiles ou mal construites sont endommagées. Pannes électriques pouvant durer plusieurs jours.

Catégorie 2: Vents entre 155 et 175 km/h. Onde de tempête entre 1,8 et 2,4 m. Dommages aux toits, portes et fenêtres de certains immeubles. Maisons mobiles sont lourdement endommagées. Des arbres sont déracinés et bloquent les routes. Pannes électriques pouvant durer plusieurs jours, voire quelques semaines.

Catégorie 3: Vents entre 180 et 210 km/h. Onde de tempête entre 3 et 4 m. Dommages structuraux aux petites maisons. Des maisons mobiles sont détruites et des arbres imposants déracinés. Inondations jusqu'à 15 km des côtes. (Ouragan Katrina, en 2005).

Catégorie 4: Vents entre 210 et 250 km/h. Onde de tempête entre 4 et 5 m. Les murs et les toits des petites maisons sont arrachés. Lourds dommages aux portes et aux fenêtres. Certaines maisons, notamment les maisons mobiles, sont entièrement détruites. Pannes électriques pouvant durer plusieurs semaines, voire des mois. Secteur inhabitable pendant des semaines ou des mois. (Ouragans Charley et Ivan, en 2004. Dommages totaux : 15 milliards $US).

Catégorie 5: Vents de 250 km/h et plus. Onde de tempête de plus de 5 m. Le toit des maisons et édifices commerciaux est arraché. Petits édifices et maisons mobiles anéantis. Dommages importants aux étages inférieurs de toutes les structures situées moins de 4,5 m au-dessus du niveau de la mer et à moins de 500 m des côtes. Évacuations à 15 km des côtes possiblement nécessaires. (Ouragan Andrews, 1992 : 250 000 sans-abri, 55 morts, dommages de 20 milliards $US).




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer