Venezuela: Maduro mobilise ses troupes

Le président vénézuélien a mobilisé des milliers de... (AP, Ariana Cubillos)

Agrandir

Le président vénézuélien a mobilisé des milliers de manifestants après la menace de Donald Trump d'intervenir pour régler la crise. Certains portaient des chapeaux haut de forme décorés de la bannière étoilée américaine et arboraient un écusson de Superman sur le torse, censé représenter l'envahisseur américain.

AP, Ariana Cubillos

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Maria Isabel Sanchez
Agence France-Presse
Caracas

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a mobilisé lundi des milliers de partisans et ordonné des exercices de l'armée dans tout le pays, après la menace de son homologue américain Donald Trump d'une intervention militaire pour régler la crise.

«J'ai donné l'ordre à l'état-major des forces armées de préparer un exercice national, civique et militaire, de défense totale et armée de la patrie vénézuélienne» les 26 et 27 août, a annoncé le dirigeant socialiste face à la foule réunie à Caracas.

Par milliers, les manifestants ont dénoncé les paroles de M. Trump qui ont provoqué un tollé en Amérique latine et alimentent la théorie du complot du président Maduro.

Certains portaient des chapeaux haut de forme décorés de la bannière étoilée américaine et arboraient un écusson de Superman sur le torse, un costume censé représenter l'envahisseur américain.

Au son de la chanson Yankee go home! («Les Américains, rentrez chez vous!»), les partisans du gouvernement, vêtus de rouge - la couleur traditionnelle du chavisme, le courant au pouvoir -, se sont rassemblés face au palais présidentiel.

Nicolas Maduro leur a demandé de se préparer à «défendre la paix, avec les tanks, les avions, les missiles».

«Nous allons vaincre la menace militaire de l'impérialisme nord-américain», a assuré le chef de l'État avant de crier, en choeur avec des milliers de ses sympathisants : «Trump go home, que l'on entende ça jusqu'à Washington».

La tension est montée d'un cran depuis que le dirigeant américain a évoqué vendredi une possible «option militaire» pour résoudre la crise au Venezuela, où les manifestations anti-Maduro ont fait 125 morts en quatre mois dans un pays en plein naufrage économique.

Le Pentagone a toutefois précisé lundi que la Maison-Blanche ne lui a pour l'instant pas demandé d'étudier ce scénario.

Sans évoquer de projet militaire, le vice-président américain Mike Pence a, lui, affirmé lundi que Washington ne laisserait pas le Venezuela se transformer en «État en faillite» mettant en péril la sécurité de la région.

«Nous ne resterons pas les bras croisés tandis que le Venezuela s'effondre», a-t-il mis en garde lors d'un déplacement en Colombie, assurant toutefois que Washington souhaitait «une solution pacifique».

Des paroles qui alimentent l'idée du président socialiste d'une conspiration de «l'empire» américain pour le renverser avant la fin de son mandat en janvier 2019.

Entouré de chars et de centaines de soldats, le ministre de la Défense Vladimir Padrino Lopez s'est exprimé devant la presse pour renouveler le soutien précieux de l'armée au président.

«Un cadeau pour Maduro»

Les déclarations du président américain apportent «de la crédibilité à la théorie dénonçant les États-Unis comme une menace contre sa souveraineté, avec un projet d'invasion», note Michael Shafter, président du cercle de réflexion Dialogue inter-américain, à Washington.

«C'est absurde, mais ce sera utilisé politiquement par le gouvernement. C'est un cadeau pour Maduro», ajoute-t-il. Même l'opposition, accusée par M. Maduro de faire le jeu de Washington, a dit refuser «la menace militaire de toute-puissance étrangère».

Réunis au Parlement, les 545 membres de l'Assemblée constituante, décriée par l'opposition et une grande partie de la communauté internationale, se sont déclarés «prêts à tout» en cas d'intervention américaine.

«Les fusils arriveraient à New York, monsieur Trump!» a lancé le fils du président, le Constituant Nicolas Maduro Guerra. «Les fusils arriveraient à la Maison-Blanche!»




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer