Trump promet «le feu et la fureur» à la Corée du Nord

Le président américain Donald Trump... (PHOTO NICHOLAS KAMM, AFP)

Agrandir

Le président américain Donald Trump

PHOTO NICHOLAS KAMM, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Matthew Pennington, Deb Riechmann
Associated Press
Washington

Le président américain Donald Trump a menacé, mardi, la Corée du Nord «avec du feu et de la fureur comme le monde ne l'a encore jamais vue» alors que des informations voulant que le régime communiste soit désormais capable d'atteindre les États-Unis avec un missile nucléaire circulaient.

La Corée du Nord a, elle aussi, envoyé «un sérieux avertissement aux États-Unis» la menaçant «d'envelopper» le territoire américain de Guam, situé dans le Pacifique, du feu de ses missiles pour riposter à la présence de bombardiers américains basés sur l'île et qui survolent la Corée du Sud.

Ces menaces ont fait monter la tension d'un cran entre les deux adversaires. Bien qu'il ne soit pas clair que les dirigeants ripostaient l'un à l'autre, leur rhétorique respective accroît le risque d'un conflit entre ces deux nations possédant l'arme nucléaire.

Le discours du président Trump semblait avoir été écrit à l'avance, puisque celui-ci jetait régulièrement un coup d'oeil à une feuille. Ses paroles évoquaient celles du président Harry Truman lorsqu'il a annoncé que les États-Unis avaient largué une bombe atomique sur Hiroshima, en 1945. Il avait alors averti le Japon «d'une pluie de ruines provenant des airs, comme on n'en avait encore jamais vu sur Terre».

Selon un rapport du ministère japonais de la Défense dévoilé mardi et un quotidien américain, la Corée du Nord pourrait avoir réussi à produire une tête nucléaire miniature suffisamment petite pour se glisser dans l'un de ses missiles.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté, la fin de semaine dernière, ses sanctions les plus sévères à l'encontre de la Corée du Nord à la suite de son récent test de missile balistique qui pourrait transporter une ogive nucléaire.

Malgré l'accélération des tests nord-coréens, une incertitude règne quant à la capacité du régime à associer des missiles avec des armes nucléaires. Cette incertitude pourrait se dissiper si cette nouvelle était confirmée.

Le ministère japonais de la Défense a souligné qu'il est «possible que la Corée du Nord ait réussi à miniaturiser ses armes nucléaires et à mettre au point des têtes nucléaires». Le Japon, un allié des États-Unis, serait une cible potentielle d'une agression nord-coréenne.

Par ailleurs, le Washington Post a rapporté mardi que des représentants du renseignement américain avaient établi qu'une décennie après avoir lancé son premier test nucléaire, Pyongyang avait réussi à produire des armes nucléaires pouvant être transportées sur des missiles balistiques, incluant des missiles intercontinentaux - c'est-à-dire ceux capables d'atteindre les États-Unis.

Le reportage du Washington Post mentionne que le rapport confidentiel a été achevé le mois dernier par l'Agence américaine du renseignement de la Défense. Les États-Unis ont également calculé, le mois dernier, que la Corée du Nord posséderait jusqu'à 60 armes nucléaires, ajoute le quotidien.

Des représentants de l'agence ont refusé de commenter la nouvelle, mardi.

Les États-Unis sont de plus en plus nerveux quant à la volonté du président nord-coréen Kim Jong-un d'atteindre les États-Unis avec une arme nucléaire après que son régime eut mené pour la première fois, le mois dernier, deux tests de missiles intercontinentaux balistiques.




À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer