Après le pot, les fleurs pour le ministre américain de la Justice

Donald Trump et Jeff Sessions en février 2017.... (Archives AFP)

Agrandir

Donald Trump et Jeff Sessions en février 2017.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Le président américain, Donald Trump, a félicité samedi son ministre de la Justice, Jeff Sessions, de sa détermination à combattre les fuites d'informations confidentielles venant de la Maison-Blanche, après l'avoir longtemps accusé de faiblesse.

«Après des années de FUITES à Washington, il est très bien de voir le ministre de la Justice prendre des mesures!» a écrit M. Trump sur Twitter depuis son club de golf de Bedminster, dans le New Jersey, où il est en vacances.

«Pour la sécurité nationale, plus on est dur et mieux ça vaut!» a ajouté le président.

M. Sessions a promis vendredi de prendre des mesures énergiques contre les fonctionnaires qui font parvenir aux médias des informations secrètes ou sensibles, après une série de fuites pour la plupart défavorables concernant l'administration Trump.

M. Trump avait exprimé de manière répétée sa colère devant ces «fuites illégales». Il avait critiqué publiquement le ministre de la Justice en l'accusant d'avoir une position «très faible» sur cette question.

Sous cette pression, et alors que des sources évoquaient qu'il pourrait perdre son poste, M. Sessions a réagi.

«Je suis entièrement d'accord avec le président, et je condamne dans les termes les plus durs le nombre sidérant de fuites qui sapent la capacité de notre gouvernement à protéger le pays», a déclaré vendredi le ministre de la Justice lors d'une conférence de presse.

M. Sessions a indiqué qu'il avait triplé le nombre des investigations contre les personnes soupçonnées de procéder à des fuites et a annoncé que quatre personnes avaient déjà été inculpées dans ce cadre. Il a précisé que la police fédérale avait augmenté ses effectifs consacrés à la lutte contre les fuites.

M. Trump a quitté vendredi Washington pour des vacances de 17 jours à Bedminster dans l'un des clubs de golf dont il est propriétaire, à 70 kilomètres à l'ouest de New York. La Maison-Blanche doit faire l'objet de travaux de rénovation pendant son absence.

Critiqué pour la durée de ce séjour, M. Trump a répliqué samedi soir sur Twitter. «Je travaille à Bedminster, New Jersey, tandis que des travaux prévus depuis longtemps sont effectués à la Maison-Blanche. Ce ne sont pas des vacances - rencontres et appels téléphoniques!» a-t-il écrit.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer