Attentat sanglant dans une mosquée de Kaboul

La mosquée a été lourdement endommagée. Les vitres... (AFP, Hoshang Hashimi)

Agrandir

La mosquée a été lourdement endommagée. Les vitres ont volé en éclats, les murs et le dôme ont reçu une pluie d'éclats et il y avait du sang partout.

AFP, Hoshang Hashimi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Kaboul

Un kamikaze a attaqué la plus importante mosquée chiite de la province d'Hérat, dans l'ouest de l'Afghanistan, mardi, ouvrant le feu sur les fidèles avant de déclencher sa charge explosive. Au moins 29 personnes ont été tuées et 64 autres blessées, dont dix sont dans un état critique, selon les autorités médicales.

Mehdi Hadid, un député de la région qui s'est rendu sur place peu après l'explosion, a déclaré à l'Associated Press qu'il avait vu un véritable carnage. Il estime avoir aperçu une centaine de morts et de blessés répartis à travers la mosquée.

L'attaque s'est produite au milieu de la prière du soir, alors qu'environ 300 personnes se trouvaient dans la mosquée.

À l'hôpital principal de la ville d'Hérat, le docteur Shehrzai a confirmé que 29 corps avaient été transportés dans l'établissement mardi soir.

M. Hadid a affirmé avoir vu plusieurs parties d'un corps qui serait celui du kamikaze. Les autorités n'ont pas dit s'il y avait un deuxième assaillant, mais des témoins ont déclaré avoir entendu une autre explosion environ dix minutes après la première.

La mosquée a été lourdement endommagée, selon M. Hadid. Les vitres ont volé en éclats, les murs et le dôme ont reçu une pluie d'éclats et il y avait du sang partout, a-t-il raconté.

Un poste de la police afghane se trouve à seulement 50 mètres de la mosquée, mais M. Hadid a raconté que les policiers avaient été trop effrayés pour intervenir et étaient restés à l'extérieur de la mosquée alors que l'attaque était en cours.

Des dizaines de citoyens en colère, principalement chiites, ont attaqué le poste de police en lançant des pierres et en y mettant le feu, a affirmé le gouverneur de la province, Jalani Farhad.

Les chiites forment une minorité en Afghanistan et ont été menacés par une branche de Daech (le groupe armé État islamique) active dans l'est de l'Afghanistan.

L'attentat contre la mosquée Jawadia n'a pas été revendiqué. Toutefois, après l'attaque perpétrée lundi contre l'ambassade d'Irak à Kaboul, Daech a prévenu les chiites d'Afghanistan qu'ils constituaient des cibles.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer