La Cour suprême russe confirme l'interdiction des Témoins de Jéhovah

Des participants assistent à une audience demandée par... (Archives AFP, Vasily Maximov)

Agrandir

Des participants assistent à une audience demandée par le ministère de la Justice, visant à faire interdire les Témoins de Jéhovah, le 20 avril dernier à Moscou.

Archives AFP, Vasily Maximov

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Moscou

La Cour suprême russe a confirmé lundi l'interdiction des Témoins de Jéhovah, en rejetant l'appel de cette organisation, considérée comme «extrémiste» en Russie.

Fin avril, les Témoins de Jéhovah avaient été interdits en Russie par la Cour suprême, suite à une demande du ministère de la Justice qui avait relevé chez ce mouvement millénariste des «signes d'activité extrémiste».

Cette décision de la justice russe avait ouvert la voie à la liquidation des 395 communautés locales des Témoins de Jéhovah sur le territoire russe, où l'organisation revendique quelque 175 000 membres, et à la confiscation de leurs biens.

«Même si nous nous attendions à une décision négative, c'est tout de même très décevant», a réagi le porte-parole international des Témoins de Jéhovah, David A. Semonian, dans un commentaire écrit envoyé à l'AFP.

«Nous ne pouvons qu'espérer qu'une évaluation juste des faits prévaudra et que notre droit de pratiquer en Russie sera légalement rétabli», a-t-il ajouté.

«Ce n'est pas encore la fin», a assuré pour sa part Viktor Jenkov, l'avocat des Témoins de Jéhovah, cité par l'agence Interfax.

«Nous allons faire appel de cette décision devant la Cour européenne des droits de l'Homme [CEDH]», a-t-il souligné.

Mouvement fondé en 1873 aux États-Unis par Charles Russel, les Témoins de Jéhovah se revendiquent du christianisme.

Aux yeux de la puissante Église orthodoxe russe, les Témoins de Jéhovah sont une secte dangereuse en raison, notamment de l'interdiction des transfusions sanguines pour ses membres.

La Russie avait déjà ordonné la dissolution en 2004 d'une branche des Témoins de Jéhovah, une décision jugée «injustifiée» par la CEDH, qui a condamné ce pays à 70 000 euros (102 000 $CAN) de dommages et intérêts en 2010 dans cette affaire.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer