L'Europe transpire sous la canicule

Des jeunes hommes sautent dans la rivière Aare,... (AFP)

Agrandir

Des jeunes hommes sautent dans la rivière Aare, à Berne, en Suisse, tandis que l'Europe transpire sous une canicule précoce.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

(Paris) Une bonne partie de l'Europe transpirait mercredi sous l'effet d'une canicule précoce, la plus forte depuis 2005 en France tandis que Londres se préparait à la journée la plus chaude depuis 1976 et que le Portugal luttait toujours contre un incendie meurtrier.

- En France, une canicule inédite depuis douze ans, commencée dimanche, était prévue jusqu'à jeudi inclus, avec des pics à 37° attendus mercredi, jour de la traditionnelle Fête de la musique. Un homme a été retrouvé noyé mardi après avoir voulu se rafraîchir dans la Loire. Les autorités ont installé un numéro d'appel gratuit et pris des mesures pour les plus vulnérables, comme les personnes âgées. En cette période d'examens scolaires, elles ont demandé de proposer de l'eau aux candidats. A Paris et sa banlieue, des parcs restent ouverts 24h/24 pour se rafraîchir. La chaleur entraîne une pollution à l'ozone, notamment dans le sud et en région parisienne avec des restrictions de circulation automobile. Les agriculteurs sont vigilants, d'autant que deux-tiers des nappes phréatiques affichent déjà un niveau anormalement bas.

- Au Portugal, la vague de chaleur de la semaine dernière s'atténuait, ce qui devrait faciliter le travail des plus de mille pompiers luttant toujours contre le feu dans le centre où un incendie débuté samedi, à Pedrogao Grande en pleine canicule, a fait au moins 64 morts et 157 blessés dans la pire catastrophe de l'histoire récente du pays. Quatre régions du nord et du centre ont été placées mercredi en alerte jaune, niveau le plus bas d'une échelle de trois.

- En Espagne, après plusieurs jours de canicule la semaine dernière, la direction de la Protection civile a averti mercredi d'une nouvelle hausse des températures notamment dans le nord et le nord-est, avec des pics à 40° attendus dans le sud. Les autorités ont mis en garde contre les risques d'incendies. Selon l'agence nationale de météorologie, le printemps a été le plus chaud depuis 1965, avec une température moyenne de 15,4°C soit 1,7°C de plus que les moyennes saisonnières. "Nous nous attendons à un été au-dessus de la moyenne en termes de chaleur", selon sa porte-parole.

- En Grande-Bretagne, des pics à 34° étaient attendus à Londres et mercredi pourrait être la journée de juin la plus chaude depuis 1976. Les organisateurs des prestigieuses courses hippiques d'Ascot envisagaient même un assouplissement inédit du strict code vestimentaire. Le revêtement d'une route a fondu mardi près de Londres. Les services météorologiques s'attendaient à des températures dépassant 30° depuis samedi jusqu'à jeudi, une suite sans précédent depuis juin 1995.

- Aux Pays-Bas, où les 35° devraient être dépassés jeudi, un plan national contre les effets de la chaleur surtout chez les personnes âgées a été déclenché lundi. Des problèmes techniques ont perturbé les trains. Le risque d'incendie a été relevé au maximum dans sept provinces frontalières de la Belgique.

- En Belgique, le «plan été» a été activé sur le réseau ferroviaire. Les agriculteurs s'inquiètent de la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois, évoquant le spectre de 1976. Le niveau trop bas dans plusieurs cours d'eau frustre les amateurs de kayaks.

- En Italie, les services météorologiques s'attendent dans les prochains jours à une vague de chaleur qui pourrait être la plus intense de ces 15 dernières années, avec des températures supérieures de 8° aux normales saisonnières (jusqu'à 39° à Milan). Cela va peser sur les faibles réserves d'eau, après un déficit de précipitations d'environ 33% depuis six mois, selon le Centre Epson Meteo.

- En Autriche, le mercure restera autour de 35° jusqu'à mercredi prochain au moins. Les agriculteurs s'inquiètent, comme les pompiers à l'approche des traditionnels feux de la Saint-Jean pour le solstice de juin. Les populaires barbecues sont interdits jusqu'à nouvel ordre dans les parcs de Vienne.

- La Grèce n'est pas affectée pour le moment par la vague de chaleur, avec des températures normales pour la saison: 29 degrés à Athènes, 30 à Thessalonique (nord) ou 28 à Santorin.

- Dans les Balkans, il fait chaud mais pas plus que d'ordinaire à cette saison. La Croatie a toutefois été touchée par deux importants incendies de forêt qui n'ont pas fait de victimes mais nécessité l'évacuation de 800 touristes sur la Côte adriatique.

- En Suisse, MétéoSuisse a émis depuis mardi un avis de canicule de degré 3 (sur une échelle de 5) pour les prochains jours avec des températures attendues de plus de 30°, voire 35° jeudi. Juin 2017 ne devrait toutefois pas battre le record de 2003 selon les autorités.

- En Russie, une vague de chaleur frappait la Sibérie avec jusqu'à 37 degrés attendus mercredi à Krasnoïarsk, selon la télévision Pervy Kanal. Mais à Mourmansk (nord), il neigeait.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer