Manchester: la police s'intéresse à la valise du kamikaze

Les policiers ont arrêté un homme de 23... (AP, Gareth Fuller)

Agrandir

Les policiers ont arrêté un homme de 23 ans le long de la côte sud du pays, à Shoreham-by-Sea, à des centaines de kilomètres de Manchester.

AP, Gareth Fuller

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gregory Katz
Associated Press
Londres

Les enquêteurs chargés de faire la lumière sur l'attentat qui a fait 22 morts lors d'un concert d'Ariana Grande à Manchester, la semaine dernière, ont publié une photo du kamikaze tenant une valise bleue et ont demandé à quiconque l'ayant aperçu avec cet objet avant l'attaque d'appeler une ligne confidentielle.

Les escouades antiterrorisme tentent de recréer les mouvements de Salman Abedi dans les jours ayant précédé l'attentat qui a coûté la vie à 22 personnes dans un aréna de Manchester. La police croit que l'assaillant avait la valise à roulettes avec lui dans deux différents endroits à Manchester.

La valise n'a pas été utilisée lors de l'attaque, qui a été perpétrée au moyen d'une bombe artisanale quelques minutes après la fin du concert, a confirmé le chef de police de Manchester, Russ Jackson.

M. Jackson a voulu rassurer les résidents de la ville et leur assurer que la valise ne posait aucun risque pour la sécurité des citoyens. Mais si une personne du public la trouve, elle ne devrait pas s'en approcher, mais plutôt appeler la police immédiatement, a-t-il suggéré.

Il a ajouté que Salman Abedi transportait peut-être la valise lorsqu'il a visité le secteur de Wilmslow Road et le centre-ville de Manchester, dans les jours ayant précédé l'attaque.

Par ailleurs, l'enquête sur l'attentat s'est élargie, tôt lundi, lorsque les policiers ont arrêté un homme de 23 ans le long de la côte sud du pays, à des centaines de kilomètres de Manchester.

Deux suspects avaient été arrêtés dimanche. Ces arrestations portent à 14 le nombre de suspects épinglés depuis le début de l'enquête. Tous sont soupçonnés de terrorisme, mais aucune accusation n'a encore été déposée. Les suspects n'ont pas non plus été identifiés.

La police de Manchester a publié une photo... (AFP, Greater Manchester Police) - image 2.0

Agrandir

La police de Manchester a publié une photo du suspect Salman Abedi tenant une valise bleue dans l'espoir de retracer l'objet.

AFP, Greater Manchester Police

Réseau

Les forces de l'ordre se font avares de détails concernant le réseau qui aurait appuyé Salman Abedi, un homme né à Manchester après que ses parents furent arrivés au Royaume-Uni depuis la Libye. Son frère aîné, Ismail, compterait parmi les suspects arrêtés au Royaume-Uni. Un autre frère et son père ont été arrêtés en Libye.

Salman Abedi était connu des forces de sécurité. Les renseignements britanniques tentent de déterminer comment la situation a été gérée, mais on croit d'emblée que certains signes importants ont été ratés.

Les autorités affirment que Salman Abedi est revenu au Royaume-Uni en provenance de la Libye le 18 mai, et qu'il a probablement fini d'assembler sa bombe dans un appartement loué au centre de la ville. Certains de ses complices seraient toujours au large.

Le gouvernement britannique a fait l'objet de vives critiques après avoir reconnu que le jeune homme de 22 ans était sous la loupe de ses services de sécurité.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer