Premier déplacement à l'étranger pour Macron

C'est au Mali qu'a eu lieu le premier... (AP, Christophe Petit Tesson)

Agrandir

C'est au Mali qu'a eu lieu le premier déplacement hors du pays du nouveau président français, Emmanuel Macron. Celui-ci a visité une base militaire française dans ce pays aux prises avec les djihadistes, principalement des groupes de la branche nord-africaine d'Al-Qaïda.

AP, Christophe Petit Tesson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Gao

Le nouveau président français Emmanuel Macron s'est rendu au Mali vendredi à l'occasion de son premier déplacement à l'extérieur de l'Europe, afin d'illustrer sa détermination à combattre l'extrémisme.

Il a promis de se montrer «intraitable» dans ce dossier.

Quelque 4000 soldats français sont déployés au Mali, au Niger, au Tchad, au Burkina Faso et en Mauritanie pour combattre les groupes djihadistes qui sévissent en Afrique de l'Ouest. «Opération Barkhane» est la plus importante mission militaire française à l'étranger.

M. Macron est arrivé à Gao, dans l'est du Mali, où une base militaire française permanente abrite environ 1600 hommes. Il a été accueilli par le président malien Ibrahim Boubakar Keita.

M. Macron a souvent répété, avant le scrutin présidentiel du 7 mai, qu'il accorderait la priorité à la lutte au terrorisme, après que de multiples attaques en France eurent tué plus de 230 personnes depuis 2015.

Il a déclaré, lors de son passage à Gao, qu'il s'attaquera aux causes du terrorisme en faisant la promotion du développement du Mali. Il a ensuite ajouté, lors d'un discours devant les soldats français, que leur mission vise à créer les conditions propices à une «paix durable».

Collaboration accrue

M. Macron a révélé que la France et l'Allemagne entendent renforcer au cours des prochains mois leur collaboration pour combattre les extrémistes dans la vaste région du Sahel. Il a dit en avoir discuté cette semaine avec la chancelière Angela Merkel.

Pour sa part, le président Keita a prévenu que ces extrémistes sont «un ennemi aux mille visages» et que le combat pour les vaincre sera long.

La plupart des groupes que la France combat en Afrique de l'Ouest sont issus, de près ou de loin, de la branche nord-africaine d'Al-Qaïda.

En janvier, le groupe al-Mourabitoun a attaqué une base malienne à Gao quelques jours après une visite de l'ancien président français François Hollande, faisant plus de 75 morts.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer