L'appel du capitaine du Costa Concordia rejeté

Le paquebot Costa Concordia avait chaviré le 13 janvier 2012... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le paquebot Costa Concordia avait chaviré le 13 janvier 2012 devant l'île toscane du Giglio; 32 des 4200 personnes qui se trouvaient à bord sont mortes.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
France d'Emilio
Associated Press
Rome

Le capitaine italien du navire Costa Concordia, qui s'est échoué en 2012, tuant 32 personnes, était dirigé dans une prison de Rome, vendredi, après avoir perdu l'appel de sa sentence.

La Cour de cassation, qui est le plus haut tribunal criminel en Italie, a maintenu la condamnation de Francesco Schettino ainsi que sa sentence de 16 ans d'incarcération.

Schettino avait été accusé d'homicide et d'avoir causé un naufrage alors qu'il pilotait le navire de croisière luxe près de l'île de Giglio, aux abords de la Toscane.

Le capitaine avait aussi été accusé d'avoir laissé à l'abandon le bateau en train de chavirer alors que des passagers et des membres de l'équipage étaient toujours à bord.

Une avocate représentant les passagers dans ce dossier, Michelina Suriano, a dit se réjouir que M. Schettino «commence à payer pour ses actes répréhensibles».

De son côté, l'avocat de la défense Saverio Senese a qualifié son client de bouc émissaire et a exprimé une «grande amertume» quant à la décision de la cour.

Résignation et déception

Schettino a pris connaissance du jugement au téléphone, a précisé Me Senese, ajoutant que ce dernier a affirmé qu'il respectait la décision du juge et qu'il était prêt à commencer à purger sa peine.

L'avocat de la défense a en outre laissé savoir qu'il allait étudier le jugement rendu par la Cour de cassation afin de déterminer s'il existe des façons d'interjeter appel devant la Cour européenne des droits de l'homme.

Des avocats représentant les passagers du Costa Concordia se disent déçus que seul Schettino ait à purger une peine d'emprisonnement. Ceux-ci avaient soutenu qu'une part du blâme revenait à d'autres employés qui travaillaient sur le navire échoué.

Quelque 4200 passagers se trouvaient à bord du Costa Concordia au cours d'une croisière en Méditerranée lorsque le bateau s'est heurté à un récif le 13 janvier 2012. La collision est survenue durant l'heure du dîner.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer