Des milliers de personnes commémorent l'Holocauste à Auschwitz

Plusieurs participants à la Marche des vivants portaient... (AP, Alik Keplicz)

Agrandir

Plusieurs participants à la Marche des vivants portaient des drapeaux israéliens pendant le parcours de trois kilomètres entre Auschwitz et le camp de la mort de Birkenau, où Juifs et Roms ont été envoyés aux chambres à gaz.

AP, Alik Keplicz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Varsovie, Pologne

Des milliers de personnes provenant de partout dans le monde, dont plusieurs jeunes Israéliens, se sont rassemblées lundi à Auschwitz pour rendre hommage aux millions de victimes de l'Holocauste.

Plusieurs participants à la Marche des vivants portaient des drapeaux israéliens pendant le parcours de trois kilomètres entre Auschwitz et le camp de la mort de Birkenau, où Juifs et Roms ont été envoyés aux chambres à gaz.

D'autres marcheurs s'étaient munis de petites plaques de bois sur lesquelles étaient inscrits des messages, qu'ils ont déposées le long de la voie ferrée qui menait jusqu'à Auschwitz.

Le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, en... (AP, Stanislaw Mucha) - image 2.0

Agrandir

Le camp de concentration d'Auschwitz-Birkenau, en Pologne, en 1945

AP, Stanislaw Mucha

En Israël, des sirènes ont retenti et les gens se sont immobilisés pendant deux minutes à travers le pays en souvenir des six millions de Juifs tués pendant l'Holocauste.

Les piétons ont cessé d'avancer, les autobus se sont arrêtés sur des rues achalandées et des voitures se sont rangées le long des grandes autoroutes - leurs conducteurs debout sur le pavé, la tête inclinée.

Une gerbe de fleurs a été déposée au monument Yad Vashem, en présence de leaders israéliens et de survivants de l'Holocauste. Les noms de plusieurs victimes ont été lus au parlement israélien et les drapeaux placés en berne. D'autres cérémonies ont été organisées dans les écoles, les centres communautaires et les bases militaires du pays.

Cette journée consacrée à la commémoration de l'Holocauste compte parmi les plus solennelles de tout le calendrier israélien.

Trump appelle à retenir les leçons de l'Holocauste et à rester «vigilant»

Le président des États-Unis Donald Trump a appelé lundi à ne jamais oublier les leçons de l'Holocauste, soulignant la nécessité de rester vigilant face «aux idéologies de la haine et l'indifférence».

«Toutes les générations doivent retenir les leçons de l'Holocauste pour qu'une telle horreur, une telle atrocité, un tel génocide ne se reproduise plus jamais», indique M. Trump dans une proclamation publiée à l'occasion de la «Semaine de la mémoire».

Rappelant que l'Holocauste fut «la persécution systématique et la tentative d'anéantissement de la communauté juive d'Europe par le régime nazi», le président américain souligne la nécessité de «se souvenir des victimes, rendre hommage à leurs vies et célébrer la victoire de l'humanité sur la tyrannie et le mal».

«Nous ne devons jamais oublier», ajoute le président républicain qui s'exprimera mardi depuis le musée de l'Holocauste de Washington.

Sa fille Ivanka Trump, qui s'est convertie au judaïsme avant d'épouser Jared Kushner, qui est aujourd'hui conseiller du président, a de son côté insisté sur la nécessité pour les dirigeants du monde entier de tout faire pour que l'Holocauste «ne se reproduise plus jamais».

Elle rappelle qu'à l'occasion de son déplacement à Berlin, mardi, où elle participera au «Women 20», rencontre centrée sur la place des femmes dans le monde du travail, elle se rendra au Mémorial aux Juifs assassinés d'Europe.

Fin janvier, quelques jours après la prise de fonction de M. Trump, une polémique avait éclaté lorsque le président américain avait, à l'occasion de la journée mondiale à la mémoire des victimes de l'Holocauste, diffusé un communiqué dans lequel il n'évoquait pas spécifiquement les Juifs.

L'association Anti-Defamation League, qui recense les actes d'antisémitisme, avait dénoncé un oubli «déconcertant et inquiétant», relevant qu'il marquait une rupture avec les administrations précédentes.

Donald Trump avait aussi été critiqué pour sa réaction jugée trop lente à une série d'incidents à caractère antisémite.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a par ailleurs été contraint de s'excuser mi-avril après avoir fait une comparaison hasardeuse entre Adolf Hitler et le président syrien Bachar al-Assad. Ses propos avaient provoqué l'indignation bien au-delà des frontières américaines, notamment en Israël.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer