Le monde express

    (Infographie Le Soleil)

Agrandir

Infographie Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Soleil

   

325 millions de personnes touchées par l'hépatite

Quelque 325 millions de personnes dans le monde vivent avec une infection chronique d'hépatite B ou C, et très peu le savent, selon des chiffres publiés vendredi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l'OMS, qui réclame un plan global pour lutter contre ces maladies virales, «la majorité de cette population n'est pas testée et n'a pas accès aux traitements», et par conséquent, «des millions de gens» risquent de développer une maladie chronique du foie ou un cancer, et d'en mourir.

Le virus de l'hépatite tue environ 1,34 million de personnes par an, «un nombre comparable aux décès dus à la tuberculose et au sida».

«Cependant, la mortalité due à l'hépatite est en augmentation [+ 22 % entre 2000 et 2014], alors que celle due à la tuberculose ou au sida baisse», a relevé le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du programme contre l'hépatite à l'OMS.

Maladie silencieuse

L'hépatite est une maladie silencieuse qui peut entraîner des affections graves comme la cirrhose ou le cancer du foie.

Seulement 9 % des malades de l'hépatite B - qui se transmet surtout de la mère à l'enfant - savent qu'ils ont contracté l'infection, selon l'OMS. Concernant l'hépatite C, 20 % des malades connaissent leur affection.

Selon le Dr Yvan Hutin, un spécialiste de la maladie auprès de l'OMS, le taux de traitement de la maladie est très faible.

«Seuls 8 % des malades [ou 1,7 million de personnes] qui savent qu'ils souffrent de l'hépatite B reçoivent un traitement», a-t-il déclaré au cours d'une conférence de presse.

Ce taux tombe à 7 % (ou 1,1 million de personnes) pour les malades de l'hépatite C.

En 2015, quelque 1,75 million de personnes ont été infectées par le virus de l'hépatite C (HCV), faisant grimper à 71 millions le nombre de personnes vivant avec le HCV.

Par ailleurs, l'OMS estime que 257 millions de personnes vivent avec le virus de l'hépatite B (HBV).

Des vaccins existent contre l'hépatite B, ainsi que des traitements qu'il faut prendre à vie quand l'infection est déclarée.

Pour l'hépatite C, qui se contracte par le sang ou les fluides corporels, l'OMS indique qu'il n'y a pas de vaccins, mais que l'on peut en guérir en deux ou trois mois grâce à un traitement, dont le prix a beaucoup baissé et qui tourne autour de 200 $ par malade.  AFP

Barack Obama est de retour

Barack Obama lors de son discours d'adieu à... (AP) - image 3.0

Agrandir

Barack Obama lors de son discours d'adieu à Chicago.

AP

Silencieux depuis qu'il a cédé la place à Donald Trump le 20 janvier, l'ancien président américain Barack Obama fera sa première apparition publique lundi à Chicago, son fief politique.

M. Obama participera, à l'Université de Chicago, à une discussion avec des étudiants et des jeunes représentants de la société civile centrée sur l'engagement citoyen, a annoncé vendredi son équipe.

C'est dans cette ville, terre de sa fulgurante ascension politique, que le premier président noir des États-Unis avait fait son discours d'adieux, quelques jours avant de quitter la Maison-Blanche.

Très ému - il avait écrasé une larme un rendant hommage appuyé à sa femme Michelle - il avait lancé un appel à la vigilance, exhortant les Américains à être des acteurs du processus démocratique.

«La démocratie peut flancher lorsque nous cédons à la peur», avait-il lancé. «Notre démocratie est menacée à chaque fois que nous la considérons comme acquise.»  AFP

Les débris s'accumulent en orbite autour de la Terre

Des décennies de débris générés par l'activité humaine encombrent maintenant l'orbite terrestre, menaçant les vols spatiaux et les satellites dont nous dépendons pour les prévisions météorologiques, le trafic aérien et les télécommunications. Plus de 750 000 fragments mesurant plus d'un centimètre tourneraient autour de la Terre, et chacun a le potentiel d'endommager, voire de détruire, un satellite. Des experts réunis en Allemagne cette semaine affirment que le problème risque de s'accentuer au cours des prochaines années, au fur et à mesure que les entreprises privées multiplieront les lancements. Le scénario le plus catastrophique évoque une réaction en chaîne de collisions, chacune donnant naissance à de nouveaux débris qui iront provoquer de nouvelles collisions - jusqu'à ce que l'orbite terrestre basse en devienne inutilisable. Une représentante de l'Agence spatiale européenne a dit vendredi qu'une mission de nettoyage est en cours de planification. Lulsa Innocenti a toutefois prévenu que le tout est très complexe, puisqu'un échec pourrait amplifier le problème en plaçant de nouveaux débris en orbite.  AP

Des pluies torrentielles font 19 morts en Colombie

TOPSHOT - General view after mudslides in Manizales,... (AFP) - image 6.0

Agrandir

TOPSHOT - General view after mudslides in Manizales, Caldas department, Colombia on April 19, 2017.Flooding and mudslides in central Colombia have killed at least eleven people, the Red Cross said Wednesday, causing alarm in a country still recovering from mudslides that killed hundreds / AFP PHOTO / STRINGER

AFP

Des pluies torrentielles affectant la Colombie ont fait 19 morts cette semaine, dont 17 dans des glissements de terrain à Manizales selon un nouveau bilan, et deux lors d'inondations dans le département du Choco, ont annoncé vendredi les autorités.

Le président Juan Manuel Santos, qui dirige personnellement les secours depuis la meurtrière coulée de boue qui a dévasté la ville de Mocoa le 31 mars, a ordonné à l'Unité de gestion du risque de catastrophe (UNGRD) de se rendre dans le Choco «afin d'apporter appui et assistance» aux habitants, selon un message sur Twitter.

L'armée a précisé que «l'alerte orange» avait été décrétée par les autorités locales suite à des crues qui touchent sept communes de ce département, le plus pauvre du pays sur la côte pacifique.

Les inondations y ont fait deux morts, trois blessés et affectent 400 familles, selon la Croix-Rouge colombienne.

À Manizales, chef-lieu du département de Caldas (centre-ouest), des glissements de terrain, provoqués mercredi par de fortes précipitations, ont fait 17 morts, une disparue et 23 blessés. Quelque 500 familles sont sinistrées et 489 autres ont dû être évacuées, selon le dernier bilan diffusé par l'UNGRD, qui mercredi avait fait état de 11 morts et 20 disparus.

La gigantesque coulée de boue qui a détruit plusieurs quartiers de Mocoa, dans le sud du pays, au cours de la nuit du 31 mars, a fait 323 morts et plus d'une centaine de disparus.

Selon une étude de l'Université Nationale, publiée après cette tragédie, 385 sites de Colombie présentent des risques de glissements de terrain.  AFP




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer