Les moments forts de la journée de la présidentielle française

La campagne électorale a été marquée mardi par... (AP, Claude Paris)

Agrandir

La campagne électorale a été marquée mardi par l'attentat déjoué.

AP, Claude Paris

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

À cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle en France, deux hommes «radicalisés» et soupçonnés de préparer un attentat «imminent» ont été arrêtés. La cible était-elle la campagne électorale?

Attentat déjoué: les candidats ciblés? 

Les photos des deux suspects avaient été distribuées jeudi aux services de sécurité des candidats, ont déclaré à l'AFP la dirigeante de l'extrême droite Marine Le Pen et l'entourage du centriste Emmanuel Macron.

L'entourage du candidat conservateur François Fillon avait lui aussi été averti la semaine dernière de «risques avérés» visant l'ancien Premier ministre.

Le ministre de l'Intérieur Matthias Fekl a assuré que «tout est mis en oeuvre pour assurer la sécurité» de l'élection présidentielle, tout en pointant «un risque terroriste qui reste plus élevé que jamais».

Le Pen veut suspendre les visas longue durée 

Si elle est élue, la présidente du Front national (extrême droite) promet un moratoire sur l'immigration de «quelques semaines», pendant lesquelles elle suspendrait les «visas de longue durée». Marine Le Pen souhaite également «rappeler les réservistes» de l'armée pour aider au «rétablissement des frontières».

«Il ne s'agit pas de faire un moratoire sur les visas touristiques» ni sur «les étudiants qui demanderont leur visa pour l'année suivante», a précisé Mme Le Pen, mais plutôt sur le regroupement familial qu'elle a jugé «considérable».

Les Nobel d'économie se positionnent 

Vingt-cinq prix Nobel d'économie dénoncent les programmes «antieuropéens» et «protectionnistes» de certains candidats à la présidentielle française, dont celui de Marine Le Pen.

«Les évolutions proposées par les programmes antieuropéens déstabiliseraient la France et remettraient en cause la coopération entre pays européens», écrivent dans une tribune publiée par le journal Le Monde ces 25 économistes, dont l'Américain Robert Solow (prix Nobel en 1987), l'Indien Amartya Sen (1998) et le Français Jean Tirole (2014).

Émission politique télévisée 

Il n'y aura pas de second débat entre les onze candidats à l'élection présidentielle. Mais la chaîne de télévision France 2 a confirmé la diffusion d'une émission politique les rassemblant tous jeudi soir.

Les candidats se succéderont pour 15 minutes d'entretien individuel face à deux journalistes, puis ils disposeront d'une «carte blanche» lors de laquelle ils pourront aborder le sujet de leur choix.

Tous reviendront à leur pupitre en fin de soirée pour 2 minutes 30 chacun, afin d'exercer un éventuel droit de réponse et de conclure leur intervention.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer