Un gendarme tire accidentellement pendant un discours de Hollande

Selon des témoins, François Hollande a poursuivi son discours... (AP)

Agrandir

Selon des témoins, François Hollande a poursuivi son discours après une très brève interruption, au moment du coup de feu.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Villognon, France

Un gendarme a tiré mardi accidentellement avec son arme, blessant légèrement deux personnes, au cours de l'inauguration par le président français François Hollande d'infrastructures ferroviaires dans l'ouest du pays, selon des sources concordantes.

L'incident s'est déroulé dans une salle attenante à celle où se trouvait M. Hollande. Selon des témoins, il a poursuivi son intervention après une très brève interruption, au moment du coup de feu.

Vers 17h, pendant le discours du chef de l'État près d'Angoulême, le gendarme, membre d'un peloton spécialisé de protection venu en renfort pour assurer la sécurité de l'événement, a fait «une erreur de manipulation en changeant de position», a expliqué à l'AFP une source proche du dossier. Un coup de feu est alors parti accidentellement.

«La balle a frôlé le mollet d'une personne et fini sa course dans la jambe d'une autre», a-t-on précisé de même source.

Deux personnes blessées 

Les deux personnes blessées qui se trouvaient dans la zone du cocktail ont été soignées sur place, dans une zone à l'écart de l'endroit où le président français prononçait son discours, avant d'être évacuées par les pompiers, qui ont confirmé des blessures «légères».

Un représentant local de l'État a précisé à la presse que «les jours des deux blessés n'étaient pas en danger» et que «le procureur de la République d'Angoulême avait été saisi et une enquête ouverte». Une enquête administrative a également été ouverte.

Le gendarme «était sur un point haut et le coup est parti accidentellement», a-t-il aussi expliqué peu après.

Juste après ce discours pour l'inauguration des infrastructures dans cette région de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Tours (centre-ouest) - Bordeaux (sud-ouest), François Hollande s'est rendu dans la salle attenante et «a discuté un peu avec les deux personnes» blessées «avant de repartir comme prévu», a ajouté le représentant de l'État.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer