Un attentat dans un mausolée chiite du Pakistan fait au moins 88 morts

Une fidèle priait sur le plancher encore taché... (AFP, ASIF HASSAN)

Agrandir

Une fidèle priait sur le plancher encore taché de sang de la salle principale du mausolée Lal Shahbaz Qalandar, à Sehwan, au lendemain d'une attaque meurtrière.

AFP, ASIF HASSAN

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Adil Jawad, Muhammad Farooq
Associated Press
Karachi

Les forces de sécurité pakistanaises ont lancé de vastes rafles dans la foulée de l'attentat qui a fait au moins 88 morts jeudi, tuant ou arrêtant des dizaines de suspects.

Cet attentat, le plus meurtrier à frapper le pays depuis plus de deux ans, a été perpétré par un kamikaze qui s'est fait exploser dans un célèbre mausolée du sud du Pakistan.

L'attaque a ébranlé le pays et remet en question la capacité des dirigeants à assurer la sécurité de la population, en dépit de nombreuses offensives militaires contre les militants.

L'attentat pourrait aussi être à l'origine d'une querelle diplomatique entre le Pakistan et l'Afghanistan, puisqu'Islamabad a rapidement déclaré qu'il a été orchestré de l'autre côté de la frontière. Le Pakistan a tiré vendredi plusieurs obus en direction de l'Afghanistan en plus de fermer le poste frontalier de Torkham, qui est essentiel aux échanges commerciaux entre les deux pays.

Les perquisitions lancées au cours des dernières heures par la police pakistanaise ont mené à la mort d'au moins 39 suspects, ont indiqué trois responsables sous le couvert de l'anonymat. Onze militants présumés ont été abattus lors d'une seule opération dans la ville portuaire de Karachi.

On rapporte également des perquisitions dans le nord-ouest du pays et dans la province orientale du Punjab. Une cinquantaine de suspects ont été arrêtés.

«J'ai vu des corps partout»

L'assaillant est entré dans la salle principale du mausolée Lal Shahbaz Qalandar, à Sehwan, et a déclenché ses explosifs parmi les dizaines de fidèles qui s'y trouvaient, d'après trois responsables de la sécurité. Au moins 20 femmes et neuf enfants figurent parmi les victimes, ont-ils précisé.

Daech (le groupe armé État islamique) a revendiqué l'attentat dans une déclaration diffusée par Aamaq, son agence de presse, affirmant avoir visé un «rassemblement chiite». Le groupe extrémiste sunnite considère les chiites comme des hérétiques et estime que les mausolées chiites constituent une forme d'idolâtrie.

Des chaînes de télévision locales ont montré des images choquantes des lieux après l'explosion. On peut y voir des fidèles qui appellent à l'aide sur un plancher couvert de chaussures, de sang et de restes humains. Des femmes crient et se frappent la poitrine en signe de deuil.

Un témoin de l'attaque, Raja Somro, a déclaré à la télévision que des centaines de personnes participaient à une danse spirituelle connue sous le nom de «dhamal» lorsque le kamikaze s'est fait exploser.

«J'ai vu des corps partout. J'ai vu des corps de femmes et d'enfants», a-t-il dit.

Le gardien du mausolée, Ghazanfar Shah, a affirmé que les mesures de sécurité n'étaient pas très strictes sur les lieux.

Il s'agit de l'attentat le plus meurtrier au Pakistan depuis le 16 décembre 2014, lorsque des terroristes avaient attaqué une école dirigée par l'armée à Peshawar, tuant 154 personnes, pour la plupart des écoliers.

Les attentats les plus meurtriers au Pakistan depuis 2007

18 octobre 2007: Deux kamikazes tuent 139 personnes dans un défilé de sympathisants célébrant à Karachi le retour de l'ex-première ministre Benazir Bhutto après huit ans d'exil. Le 27 décembre, Mme Bhutto et une vingtaine de personnes meurent dans un attentat-suicide visant sa voiture blindée dans la banlieue d'Islamabad.

21 août 2008: Au moins 64 morts dans un double attentat-suicide devant la principale usine d'armement à Wah, au nord-ouest d'Islamabad.

20 septembre 2008: Explosion d'un camion rempli d'explosifs devant l'entrée du Marriott, hôtel de luxe d'Islamabad: 60 morts.

28 octobre 2009: Au moins 125 morts dans un attentat à la voiture piégée dans un marché de Peshawar.

7-8 décembre 2009: Au moins 66 morts dans quatre attentats sur un marché de Lahore, deuxième ville du pays.

1er janvier 2010: Un attentat-suicide en plein match de volley-ball fait au moins 101 morts dans un village du nord-ouest.

28 mai 2010: 82 morts à Lahore dans les attaques simultanées par des kamikazes de deux mosquées d'une secte très minoritaire de l'islam, les ahmadis.

9 juillet 2010: 105 morts dans un attentat-suicide devant un bureau de l'administration dans le district tribal de Mohmand.

3 septembre 2010: 59 morts et plus de 200 blessés dans deux attentats-suicide visant des chiites et des ahmadis à Quetta.

5 novembre 2010: 68 morts lorsqu'un kamikaze fait exploser sa bombe dans une mosquée à Akhurwall, près de Peshawar.

3 avril 2011: Un double attentat-suicide dans un mausolée soufi tue 50 personnes à Dera Ghazi Khan.

13 mai 2011: 98 morts dans un double attentat-suicide perpétré devant un centre d'entraînement de la police à Charsadda. L'attaque est revendiquée par le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) en représailles à la mort d'Oussama Ben Laden, éliminé le 2 mai par un commando américain.

10 janvier 2013: Un double attentat-suicide fait 92 morts dans un quartier chiite de Quetta.

16 février 2013: Quetta est de nouveau visée par un attentat lorsqu'une bombe explose sur un marché de banlieue à Hazara Town: 89 morts.

3 mars 2013: Attentat à la voiture piégée à l'entrée d'un quartier chiite de Karachi: au moins 45 morts.

22 septembre 2013: Deux kamikazes déclenchent leurs explosifs à la sortie de la messe dans la cour d'une église de Peshawar: au moins 82 morts.

2 novembre 2014: Un attentat-suicide des talibans au poste-frontière de Wagah, près de Lahore, fait au moins 55 morts.

16 décembre 2014: Plus de 150 personnes, surtout des écoliers, sont tuées dans une attaque perpétrée par un commando taliban dans une école de Peshawar.

30 janvier 2015: Un attentat perpétré en pleine prière traditionnelle du vendredi dans une mosquée chiite fait plus de 60 morts dans le Sud.

13 mai 2015: Une première attaque revendiquée par le groupe État islamique (EI) au Pakistan fait 45 morts, des membres de la minorité chiite tués lors d'une embuscade à Karachi.

27 mars 2016: 75 personnes, dont nombre d'enfants, sont tuées dans un attentat près d'un parc de Lahore, alors que des chrétiens célébraient la fête de Pâques.

8 août 2016: 73 morts dans un attentat devant les urgences d'un hôpital de Quetta. Environ 200 personnes étaient rassemblées après l'assassinat du bâtonnier de la province.

17 septembre 2016: Un kamikaze taliban se fait exploser devant une mosquée dans le district de Mohmand, faisant 36 morts.

24-25 octobre 2016: Au moins 61 personnes ont été tuées dans l'attaque par trois kamikazes d'un collège de police en périphérie de Quetta.

12 novembre 2016: Au moins 52 personnes périssent dans un attentat-suicide revendiqué par l'EI, visant un sanctuaire soufi reculé au Baloutchistan.

16 février 2017: Au moins 88 personnes sont tuées dans un attentat à la bombe commis par un kamikaze dans un sanctuaire soufi à Sehwan, dans le sud du pays. L'attentat est revendiqué par l'EI.




publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer