Des manifestants veulent gâcher la grande journée de Trump

Le mouvement Black Lives Matter, des groupes féministes,... (AFP, ZACH GIBSON)

Agrandir

Le mouvement Black Lives Matter, des groupes féministes, et des manifestants qui s'opposent au président dans des domaines comme les changements climatiques, les relations interraciales et le traitement des femmes se sont notamment fait entendre vendredi, à Washington.

AFP, ZACH GIBSON

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Washington

Plusieurs centaines de manifestants masqués et habillés de noir ont provoqué des incidents dans le centre de Washington, lançant des pierres et cassant des vitrines, ont constaté des journalistes de l'AFP.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser, à moins de deux heures de la prestation de serment de Donald Trump au Capitole.

Les manifestants ont visiblement trompé la vigilance des forces de police en changeant leurs vêtements au dernier moment pour s'habiller de vestes à capuches et foulards noirs caractéristiques du groupe «Black Block», un mouvement radical et souvent violent.

Plusieurs casseurs ont été arrêtés devant un café Starbucks dont la vitrine a été brisée, et plusieurs autres vitrines, de banques, fast-food ou magasins ont également été brisées, ainsi que des poubelles renversées.

Un civil gisait également à terre avec une blessure au niveau du crâne, avant d'être pris en charge par une ambulance.

«C'est déplorable» a lancé un homme d'âge mur, partisan de Donald Trump, coiffé d'une casquette rouge «Make America Great Again», en référence à l'anathème d'Hillary Clinton qui avait qualifié les partisans du président élu de «déplorables».

Ces incidents sont pour l'instant les seuls signalés dans la capitale américaine où plusieurs centaines de milliers de personnes, partisans et opposants à Donald Trump, se côtoyaient pacifiquement le long du National Mall où le milliardaire doit prêter serment.

Centaines de milliers de personnes attendues

Des centaines de milliers de personnes sont attendues à l'occasion de l'investiture de Donald Trump, mais toutes ne seront pas sur place pour célébrer.

Une coalition qui s'est donné le nom de «DisruptJ20», en raison de la date de l'assermentation, a prévenu que ses membres feront de leur mieux pour paralyser, ou à tout le moins embourber, les postes de contrôle qui donnent accès à la cérémonie. Leur intention est de bloquer ces accès, quitte à être arrêtés.

Ils semblaient avoir atteint leur objectif, du moins partiellement, à deux points d'accès, où la file des détenteurs de billets s'étirait sur plusieurs coins de rue, malgré la présence de policiers antiémeute. À un endroit, des manifestants s'étaient vêtus de combinaisons orange et de cagoules noires pour incarner les détenus du camp de Guantanamo.

Le mouvement Black Lives Matter, des groupes féministes, et des manifestants qui s'opposent au président dans des domaines comme les changements climatiques, les relations interraciales et le traitement des femmes se sont également fait entendre.

DisruptJ20 orchestre également une manifestation qui partira du Columbus Circle, près de la gare Union. Les participants sont invités à se présenter à midi, au moment même de l'assermentation de M. Trump. Cette manifestation, que les organisateurs qualifient de «Festival de la résistance» parcourra environ 2,5 kilomètres jusqu'à la place McPherson, un parc situé à environ trois coins de rue de la Maison-Blanche, où aura lieu un événement auquel participera notamment le cinéaste Michael Moore.

«Nous allons fêter dans les rues de notre côté», a dit l'organisateur David Thurston, qui révèle que des musiciens et des danseurs participeront à la marche.

M. Trump peut s'attendre à la présence de manifestants aussi le long du parcours de la parade officielle. Le groupe pacifiste ANSWER Coalition prévoit manifester en deux endroits.

Les manifestations ne prendront pas fin avec l'entrée de M. Trump à la Maison-Blanche. Une gigantesque marche de femmes est prévue pour samedi, à laquelle les organisateurs attendent quelque 200 000 personnes. Un responsable municipal de la ville de Washington a dit que 1800 autocars se sont enregistrés pour se stationner dans les rues de la capitale, ce qui signifie que près de 100 000 personnes arriveront seulement par bus.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer