Au moins 48 morts dans un attentat en Syrie

Des images captées tout juste après l'attaque par... (AFP)

Agrandir

Des images captées tout juste après l'attaque par AFPTV dans la ville de Azaz.

AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Beyrouth

Une voiture piégée a explosé au milieu du district commercial achalandé d'une petite ville syrienne située près de la frontière avec la Turquie, Azaz, tuant près de 50 personnes et en blessant près de 100 autres.

Des images captées tout juste après l'attaque par... (AFP) - image 1.0

Agrandir

Des images captées tout juste après l'attaque par AFPTV dans la ville de Azaz.

AFP

L'immense déflagration a endommagé de nombreux édifices - dont le palais de justice d'un tribunal local et les quartiers généraux des services de sécurité. Les secouristes s'affairaient à fouiller parmi les décombres à la recherche de survivants.

L'explosion a été si importante qu'elle a blessé et brûlé près de 100 personnes, ont indiqué des secouristes et des médecins. Plus de 50 blessés ont été transportés dans la localité turque de Kilis pour être hospitalisés, puisque les hôpitaux locaux ne suffisaient pas à venir en aide à toutes les victimes.

L'attaque n'a pas été revendiquée dans l'immédiat, mais des résidants d'Azaz ont affirmé qu'un camion-citerne trafiqué était à la source de l'attaque et qu'ils soupçonnent des combattants de Daech (le groupe État islamique) d'en être responsables.

Daech a déjà mené des attentats dans cette localité et a, ces derniers temps, multiplié ses offensives ciblant la Turquie - qui soutient les soldats de l'opposition syrienne dans leur offensive dans le nord de la Syrie.

Située à quelques kilomètres de la frontière turque, la ville d'Azaz est un endroit clé pour les militants de l'opposition qui doivent se déplacer entre la Syrie et la Turquie. La localité héberge également de nombreux militants qui s'opposent au régime syrien ainsi que des rebelles qui ont fui Alep récemment.

Azaz est également comprise entre les foyers de deux groupes rivaux, soit les combattants kurdes,à l'ouest, et les groupes d'opposition soutenus par la Turquie, à l'est.

Des membres de Daech avaient tenté de faire des avancées dans la région ces derniers mois, mais avaient été repoussés plus à l'est par des militants appuyés par la Turquie.

Le directeur de l'Observatoire syrien des droits de la personne (OSDH), Rami Abdulrahman, a indiqué qu'au moins 48 personnes ont été tuées, incluant 14 combattants et gardiens du palais de justice.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer