Vedettes et politiciens hésitent à assister à l'investiture de Trump

Plusieurs vedettes et personnalités publiques ont dit ne... (AP, Evan Vucci)

Agrandir

Plusieurs vedettes et personnalités publiques ont dit ne pas vouloir assister à l'investiture de Donald Trump en raison d'un conflit de valeurs.

AP, Evan Vucci

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Washington

Une participation à la journée d'investiture d'un président américain est généralement un grand privilège. Qui ne voudrait pas assister à un tel événement historique? Mais cette fois-ci, c'est différent.

La grande controverse entourant Donald Trump provoque des débats chez les politiciens, les vedettes, et même les étudiants au secondaire qui se demandent si une participation à la journée d'investiture constituerait un geste politique en appui au prochain président - ou s'agit-il tout simplement d'une reconnaissance des traditions démocratiques et d'une transition de pouvoir pacifique ?

Parmi les détracteurs du président désigné, allant des partisans de la candidate défaite Hillary Clinton aux grandes vedettes hollywoodiennes, tous sont tourmentés sur la question et arrivent à des conclusions différentes.

Bill et Hillary Clinton ont annoncé la semaine dernière qu'ils seraient devant le Capitole, le 20 janvier prochain, lorsque Donald Trump prêtera serment. Au moins deux élus ont signalé qu'ils boycotteraient la cérémonie.

En Utah, la chanteuse Jan Chamberlin, qui était outrée d'apprendre que le Choeur du Tabernacle mormon allait offrir une performance à la cérémonie, a décidé de démissionner de son poste dans la chorale.

Mme Chamberlin s'inquiète des retombées d'une telle participation sur la réputation de sa chorale.

«Le président désigné ne représente en rien mes principes moraux», a souligné celle qui avait voté pour le candidat indépendant Evan McMullin.

Une autre membre de la chorale, Cristi Brazao, a quant à elle choisi de chanter le 20 janvier, même si elle n'appuie pas M. Trump. «Ma mission en tant que chanteuse a toujours été d'attendrir les coeurs, d'établir des ponts, de créer des liens et de tisser des amitiés», a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Des débats similaires ont eu lieu chez les danseuses des célèbres Rockettes du Radio City Hall de New York, et chez les membres de la fanfare afro-américaine du collège Talladega, en Alabama.

Pour Ben Meiklejohn, directeur de la fanfare Pride of Madawaska - qui offrira une prestation au mémorial de Lincoln le 20 janvier - cette expérience «d'une vie» pour ses jeunes musiciens n'a rien à voir avec la politique. M. Meiklejohn, qui a voté pour la candidate du Parti vert Jill Stein, se souvient encore quand son école secondaire avait participé au défilé d'investiture du président George H.W. Bush en 1989.

«J'ai toujours trouvé que la musique transcendait la politique, que la musique peut passer par-dessus les barrières qui divisent les gens», a-t-il remarqué.

Apparemment, les vedettes d'Hollywood n'ont pas la même opinion. L'agent Howard Bragman a expliqué que la plupart des célébrités ne voyaient «aucune séparation entre M. Trump, l'homme» et son investiture en tant que président.

Donald Trump a nié manquer de gros noms pour son événement. «Les soi-disant célébrités renommées veulent toutes des billets pour l'investiture, mais regardez ce qu'elles ont fait pour Hillary. RIEN. Je veux le PEUPLE», a-t-il écrit sur Twitter.

Mercredi dernier, toujours sur les réseaux sociaux, il a affirmé que les ventes d'albums de la jeune chanteuse classique Jackie Evancho avaient bondi depuis qu'elle a annoncé qu'elle chanterait l'hymne national à l'événement, le 14 décembre. Il est vrai que ses albums se sont envolés depuis l'annonce, mais le contexte peut aussi avoir joué dans l'équation: les albums de Noël se vendent bien pendant le temps des Fêtes et la jeune chanteuse avait participé à un événement télévisé de Noël le 19 décembre.

Cas particulier

Il n'est pas rare que certaines personnes aient choisi de bouder une cérémonie d'investiture en raison de leurs différences d'opinion avec le président, mais certains historiens estiment que le cas de M. Trump est particulier. Rarement il y aura eu autant de colère et de malaise à l'idée d'être associé à un tel événement.

Avant l'investiture du président George W. Bush, en 2001, plusieurs personnes avaient mal digéré les résultats serrés qui avaient mené à la défaite du démocrate Al Gore. Mais l'ancien attaché de presse de M. Bush, Ari Fletcher, ne se souvient pas qu'il y ait eu des débats sur la participation à l'investiture.

M. Fletcher n'a pas montré du doigt un côté ou l'autre, mais il a déploré la division autour d'un événement traditionnellement si solennel.

L'historien James Bendat a cité plusieurs exemples d'artistes qui ont participé à l'investiture de présidents situés à l'opposé de leurs opinions politiques. La chanteuse Ethel Merman, une républicaine notoire, a chanté au bal d'investiture du démocrate John F. Kennedy, en 1961. La contralto Marian Anderson avait offert une performance à l'investiture du président républicain Dwight Eisenhower et à celle de M. Kennedy quelques années plus tard.

Robert Reich, un ancien membre de l'administration de Bill Clinton, croit que la participation à un tel événement est essentiellement un geste politique et il a critiqué la décision de son ancien patron. «En participant à l'investiture de M. Trump, ils normalisent [sa présidence], comme si M. Trump était comme tout autre président», avait-il écrit sur Twitter.

«L'enjeu de fond ici, ce n'est pas la tradition ou le désir noble de passer outre la partisanerie et de promouvoir une transition de pouvoir pacifique», a-t-il expliqué dans un courriel.

«[L'enjeu], c'est que Donald Trump est devenu président en mentant, en insultant les femmes, en dénigrant les minorités raciales et ethniques, en niant les rapports des agences de renseignement sur l'intervention étrangère dans notre élection, en excusant la violence contre ses opposants et en minant la liberté et l'indépendance de la presse», a-t-il déploré.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer