Écrasement d'avion en Mer Noire: Moscou minimise le scénario terroriste

Des musiciens d'un orchestre de la police russe... (AFP, Natalia KOLESNIKOVA)

Agrandir

Des musiciens d'un orchestre de la police russe honorent la mémoire des membres de la chorale Alexandrov, lundi, à Moscou.

AFP, Natalia KOLESNIKOVA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nataliya Vasilyeva, Veronika Silchenko
Associated Press
Moscou

Alors que la Russie observait une journée de deuil national, lundi, en hommage aux 92 personnes qui ont perdu la vie dans un accident d'avion survenu dimanche matin, le Kremlin a minimisé la possibilité qu'une attaque terroriste soit à l'origine de l'écrasement.

L'appareil Tupolev 154, dont le ministère de la Défense était propriétaire, s'est abîmé dans la mer Noire à peine quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Sotchi, dans le sud-ouest de la Russie, par des conditions météorologiques favorables.

L'appareil transportait notamment 64 membres de la chorale Alexandrov, qui font partie des choeurs de l'Armée rouge. Ils se rendaient en Syrie pour donner un concert aux soldats russes, le 1er janvier, à la base de Hemeimeem. Neuf journalistes accompagnaient le groupe.

Plus de 3500 personnes réparties sur 43 bateaux et 182 plongeurs passaient au peigne fin le site de l'écrasement et le long des côtes pour retrouver des corps et des débris. Des dizaines de drones et de deux sous-marins en eaux profondes sont aussi impliqués dans les recherches.

Les équipes de secours ont repêché 11 corps et d'autres restes humains qui ont été envoyés à Moscou, où l'identification aura lieu.

Débris retrouvés

Quelques-uns des débris ont été récupérés, mais les plongeurs devraient retourner dans l'eau pour poursuivre leur travail, puisque les boîtes noires n'ont pas encore été retrouvées. Il sera difficile de les localiser puisque l'avion n'était pas muni de radiobalises, a indiqué le ministre russe des Transports, Maxim Sokolov.

Les représentants du Kremlin ont tenté d'écarter l'hypothèse selon laquelle une bombe aurait explosé à bord, mais certains experts de l'aviation soulignent qu'il s'agit d'une possibilité considérant l'absence de communication de la part de l'équipage avant l'accident et l'ampleur du territoire sur lequel sont répartis les débris.

Si l'hypothèse de la bombe s'avérait, il s'agirait d'une nouvelle très embarrassante pour la Russie, dont la vulnérabilité serait mise en relief alors que Moscou se targue d'avoir conclu des avancées en Syrie contre les extrémistes aux côtés du président syrien Bachar el-Assad.

Une équipe du ministère russe des Situations d'urgence... (AP) - image 2.0

Agrandir

Une équipe du ministère russe des Situations d'urgence récupère un débris du TU-154, dans la mer Noire, lundi.

AP

Attaque peu plausible

Le porte-parole du président Vladimir Poutine, Dmitri Peskov, a dit aux journalistes qu'une attaque était très peu plausible. Le ministre Maxim Sokolov, qui a supervisé les efforts de recherche, a affirmé que les enquêteurs investiguaient davantage sur les possibilités d'un problème technique ou d'une erreur du pilote.

«De possibles défaillances...n'auraient certainement pas empêché l'équipage d'en faire état», a analysé Vitaly Andreyev, un ancien contrôleur aérien, en entrevue avec l'agence de presse RIA Novosti.

L'agence de renseignements FSB a abondé dans le même sens que le Kremlin, affirmant qu'elle n'avait trouvé «aucun signe ou preuve indiquant une possible attaque terroriste ou un sabotage à bord». Elle dit se concentrer maintenant sur plusieurs autres possibilités, dont une erreur du pilote, une quantité insuffisante de carburant, la présence possible d'objets externes dans le moteur ou un problème technique.

Écrasement en Colombie: l'avion a manqué de carburant, confirment les autorités

L'avion qui s'est écrasé en Colombie avec une équipe de soccer brésilienne à bord a manqué de carburant avant l'atterrissage, ont confirmé les autorités colombiennes de l'aviation, lundi.

Soixante-et-onze personnes ont perdu la vie dans la catastrophe survenue le 28 novembre.

Dans un communiqué, l'agence colombienne de l'aviation civile affirme que cette conclusion s'appuie sur les enregistreurs de vol de l'avion et sur d'autres preuves, qui confirment l'hypothèse de l'erreur humaine plutôt que celle d'un problème technique ou d'un acte de sabotage.

Les experts avaient déjà laissé entendre qu'une panne de carburant était la cause probable de l'écrasement, qui a emporté presque tous les membres de l'équipe de soccer Chapecoense, de même que des responsables de l'équipe et des journalistes qui les accompagnaient pour un match de championnat à Medellin, en Colombie.

La distance maximale que pouvait parcourir l'avion, un BAE 146 Avro RJ85, était de 2965 kilomètres, soit un peu moins que la distance entre Medellin et Santa Cruz, en Bolivie, d'où il avait décollé.

L'appareil était dans les airs depuis quatre heures et 20 minutes lorsque les contrôleurs aériens de Medellin l'ont placé sur un circuit d'attente parce qu'un autre avion avait rapporté une fuite de carburant et avait obtenu la priorité.

Dans un enregistrement d'un message radio du pilote du vol de LaMia, on peut l'entendre demander à plusieurs reprises la permission d'atterrir à cause d'un manque de carburant et «une panne électrique totale».

Il n'y a pas eu d'explosion à l'impact, ce qui tend également à confirmer l'hypothèse de la panne de carburant.  AP

Partager

À lire aussi

  • Marie-Michèle Desrosiers sous le choc

    Société

    Marie-Michèle Desrosiers sous le choc

    Émue et sous le choc, la chanteuse Marie-Michèle Desrosiers se rappelle son séjour à Moscou, en 2002, alors qu'elle a enregistré l'album... »

  • <strong></strong>Le choeur de l'Armée rouge décimé

    Monde

    Le choeur de l'Armée rouge décimé

    La Russie observe aujourd'hui une journée de deuil, au lendemain de l'écrasement d'un avion militaire en mer Noire avec 92 personnes à son bord dont... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer