Le choeur de l'Armée rouge décimé

Deux fillettes déposent des fleurs au mémorial érigé à... (PHOTO AFP)

Agrandir

Deux fillettes déposent des fleurs au mémorial érigé à l'extérieur de la salle de spectacle des choeurs de l'Armée rouge à Moscou.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Moscou

La Russie observe aujourd'hui une journée de deuil, au lendemain de l'écrasement d'un avion militaire en mer Noire avec 92 personnes à son bord dont des membres des Choeurs de l'Armée rouge qui allaient célébrer le Nouvel An avec les troupes en Syrie.

Cette catastrophe aérienne a suscité une vive émotion en Russie, où l'ensemble est considéré comme l'un des symboles du pays, une fierté nationale.

Le président Vladimir Poutine a décrété une journée de deuil lundi «sur l'ensemble du territoire de la Russie» et prôné une «enquête soignée [...] pour déterminer les causes de la catastrophe». Une commission spéciale dirigée par le ministre des Transports, Maxime Sokolov, a aussitôt été créée à ces fins.

«Toutes les causes possibles [de l'écrasement] sont examinées», a annoncé M. Sokolov, arrivé à Sotchi (sud-ouest) dans la soirée, tout en jugeant «prématuré» de parler d'une piste concrète, notamment de celle d'un attentat terroriste, tandis que des sources non identifiées ont donné différentes explications aux agences de presse russes, allant d'une défaillance technique à une erreur de pilotage.

Poursuite des recherches

Les boîtes noires «n'ont malheureusement pas été retrouvées», a-t-il déploré, soulignant que les recherches allaient continuer lundi.

Pour sa part, le ministère de la Défense a affirmé que les recherches se poursuivraient «sans arrêt, 24 heures sur 24» grâce à de puissants projecteurs installés dans la zone côtière et sur les bateaux.

Selon le ministère, le Tupolev Tu-154 a disparu des écrans radar deux minutes après son décollage de l'aéroport de Sotchi, dans la commune d'Adler, sur les côtes de la mer Noire. Il se rendait à la base aérienne de Hmeimim, près de Lattaquié en Syrie.

Des débris de l'appareil ont été découverts à 1,5 km de la côte, à environ 70 mètres de profondeur, selon le porte-parole de l'armée russe, Igor Konachenkov. «Il n'y a pas de traces de survivants», a-t-il affirmé, précisant que plus de 3000 personnes, dont une centaine de plongeurs, 32 bateaux ainsi que cinq hélicoptères et des drones participaient aux recherches.

Pour l'heure, une dizaine de corps ont été retrouvés, a annoncé l'armée, soulignant que leur identification serait effectuée à Moscou.

L'appareil parti de l'aérodrome de Tchkalovski, près de Moscou, avait fait escale à Sotchi pour être ravitaillé en kérosène. Il transportait 84 passagers et les huit membres de l'équipage, selon le ministère de la Défense.

Parmi eux figurent notamment 64 membres de l'Ensemble Alexandrov, connu lors de ses tournées à l'étranger sous le nom de choeurs de l'Armée rouge, et huit militaires. Ils se rendaient en Syrie pour célébrer le Nouvel An avec les soldats russes qui y sont déployés depuis septembre 2015 en soutien au régime de Bachar al-Assad, allié de longue date de la Russie.

«L'Ensemble Alexandrov, c'est une carte de visite de la Russie», a commenté le célèbre pianiste russe Denis Matsouïev, parlant de «terrible injustice».

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer