Accident d'avion en Colombie: l'enquête pointe vers un manque de carburant

Des gens pleurent durant l'hommage aux victimes de... (AFP, Nelson Almeida)

Agrandir

Des gens pleurent durant l'hommage aux victimes de l'accident d'avion au stade de Chapeco, en Colombie.

AFP, Nelson Almeida

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Bogota

Le pilote de l'avion nolisé qui s'est écrasé avec 77 personnes à bord en Colombie a déclaré aux contrôleurs aériens qu'il était à court de carburant dans les instants ayant précédé la tragédie.

Un enregistrement provenant de la tour de contrôle, obtenu par la radio W, montre que le pilote de l'avion British Aerospace 146 a demandé plusieurs fois l'autorisation d'atterrir à cause d'une «panne électrique totale» et d'un manque de carburant.

Une contrôleuse aérienne peut être entendue en train de donner des instructions alors que l'appareil perd de la vitesse et de l'altitude à environ 13 kilomètres de l'aéroport de Medellin. Tout juste avant que le contact radio soit coupé, le pilote affirme qu'il vole à une altitude de 9000 pieds (2743 mètres).

La radio W n'a pas dit comment elle avait obtenu l'enregistrement, qui semble confirmer le récit d'un pilote qui se trouvait à bord d'un avion de ligne à proximité.

L'écrasement de lundi soir a fait 71 morts, dont la majorité des membres de l'équipe de soccer brésilienne Chapecoense. Six personnes ont survécu.

«Les causes [de l'écrasement] s'orientent, possiblement, vers un problème de carburant», a confirmé à des journalistes Alfredo Bocanegra, directeur de l'Aviation civile.

«L'avion devait se réapprovisionner [en carburant] à Bogota» mais a poursuivi sa route jusqu'à Medellin, a déclaré Gustavo Vargas, un représentant de la compagnie au quotidien bolivien Pagina Siete. «Nous devons comprendre pourquoi [le pilote] a pris la décision de se rendre directement à Medellin», a expliqué Vargas.

Selon des médias brésiliens, l'autonomie de cet appareil, mis en service en 1999, serait légèrement inférieure à la distance entre Santa Cruz, en Bolivie, et Medellin. Les médias colombiens, qui citent des enquêteurs, affirment de leur côté que l'avion attendait qu'un autre appareil se pose pour pouvoir atterrir à son tour.

État encourageant

Un des joueurs survivants, le gardien Jackson Follmann, amputé de la jambe droite, se trouvait mercredi dans un état «encourageant», a annoncé l'Hôpital San Vicente où il est soigné.

Partie du Brésil, l'équipe de Chapecoense qui vivait un véritable conte de fées sportif, avait dû faire escale en Bolivie à Santa Cruz pour des raisons de législation, avant de reprendre un vol pour la Colombie.

Cette modeste formation, issue d'une ville d'environ 200 000 habitants dans le sud du Brésil, avait réussi une performance exceptionnelle en atteignant la finale de la Copa Sudamericana, l'équivalent de l'Europa League, au cours de laquelle elle devait affronter le grand Atletico Nacional de Colombie.

«Je n'ai plus aucun espoir», a dit à l'AFP Nelsiro Miranda, un supporteur dans cette cité brésilienne plongée dans le deuil et le silence. «On n'entend plus de musique, on n'entend plus rien», a ajouté Aline Fonseca, jeune femme de 21 ans croisée aux abords du stade.

Hommage au stade

Des rubans noirs avaient été accrochés aux bâtiments de Chapeco où une cérémonie d'hommage a eu lieu dans le stade mercredi soir.

Le Brésil a décrété mardi un deuil national de trois jours.

Le club de l'Atletico Nacional  a rendu hommage mercredi soir aux victimes - parmi lesquelles figurent aussi une vingtaine de journalistes sportifs. 

La formation a demandé à la Conmebol, la Confédération sud-américaine, que la Copa sudamericana soit attribuée à Chapecoense.

Au Brésil, plusieurs grands clubs, dont Palmeiras, Fluminense et Botafogo, ont annoncé qu'ils prêteraient gratuitement certains de leurs joueurs au Chapecoense pour la saison 2017.  Avec AP

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer