Au moins 120 morts dans un déraillement de train en Inde

Des survivants cherchaient leurs proches dimanche avec des... (AP, Rajesh Kumar Singh)

Agrandir

Des survivants cherchaient leurs proches dimanche avec des centaines de policiers et militaires déployés sur la zone où les services de secours découpaient la tôle froissée des wagons enchevêtrés afin de dégager d'éventuels survivants.

AP, Rajesh Kumar Singh

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sanjay Kanojia
Agence France-Presse
Pukhrayan

Les secouristes indiens poursuivaient leurs recherches des survivants dimanche dans les décombres d'un train dont le déraillement a tué au moins 120 personnes dans leur sommeil, pire accident ferroviaire dans le pays depuis 2010.

Les 14 wagons de l'express Indore-Patna sont sortis de la voie à proximité de la ville de Kanpur, dans l'État de l'Uttar Pradesh (nord), vers 3h du matin dimanche (samedi 17h30, heure du Québec) alors que la plupart des passagers dormaient.

«Le bilan a atteint 120 morts. Au moins 200 personnes sont blessées», a déclaré à l'AFP Zaki Ahmad, un responsable de la police de la région de Kanpur.

Des survivants cherchaient leurs proches avec des centaines de policiers et militaires déployés sur la zone où les services de secours découpaient la tôle froissée des wagons enchevêtrés afin de dégager d'éventuels survivants.

«Ma fille de 12 ans a disparu. Je la cherche depuis des heures», a raconté à l'AFP un survivant, en sanglots. «Ma femme est gravement blessée à la tête et j'ai perdu tout ce que j'avais avec moi. Je me sens si seul, tout mon monde s'écroule.»

«Les wagons sont salement déformés. Nous avançons péniblement en coupant au chalumeau», a pour sa part expliqué le brigadier A. Chhibbar, responsable des opérations de secours militaires sur place.

«Nous avons pu sortir 24 personnes jusqu'à maintenant, dont 5 étaient en vie», a-t-il expliqué, précisant que les opérations se poursuivaient sur la zone de l'accident où de puissantes lampes ont été installées à la nuit tombante.

Saison des mariages

Selon les médias locaux, le train transportait de nombreuses familles voyageant ensemble. Certaines d'entre elles se rendaient dans leur contrée d'origine pour des mariages, dont la saison bat actuellement son plein en Inde.

Le bras fracturé, une future mariée cherchait désespérément des traces de son père.

«Je l'ai cherché partout. On m'a dit d'aller voir dans les hôpitaux et dans les morgues, mais je ne sais pas quoi faire», a déclaré Ruby Gupta à l'agence Press Trust of India.

«Choquée»

Cet accident est le plus meurtrier depuis la collision d'un train avec un convoi de fret au Bengale-Occidental (est) en 2010, alors que 146 personnes y avaient été tuées et plus de 200 blessées.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances de l'accident. Selon les premiers éléments dévoilés par les autorités, le déraillement pourrait avoir été causé par un rail en mauvais état.

Le premier ministre indien, le nationaliste hindou Narendra Modi, a exprimé sur Twitter son «indicible chagrin» devant cette tragédie.

Des témoins ont déclaré avoir entendu un énorme bruit avant d'être brutalement projetés contre les parois du train.

Nitika Trivedi, une étudiante montée à bord du train avec sa famille, sera longtemps hantée par la vision des corps des passagers.

«Jamais de ma vie je n'avais vu quelque chose comme ça. Je suis choquée au plus profond de moi», a-t-elle déclaré.

Des lacunes en matière de sécurité

Le réseau ferroviaire indien, l'un des plus importants du monde, présente de fortes lacunes en matière de sécurité, mais demeure le principal moyen de transport permettant de couvrir de grandes distances dans ce vaste pays malgré la concurrence des lignes aériennes.

Le plus grave accident sur une ligne ferroviaire indienne s'est produit en 1981 lorsqu'un train est tombé dans une rivière, faisant 800 morts.

Selon un rapport gouvernemental de 2012, près de 15 000 personnes meurent chaque année dans des accidents ferroviaires, un lourd bilan qualifié de «massacre» par les auteurs de l'enquête.

Le gouvernement Modi a promis d'investir 137 milliards $ sur cinq ans dans la modernisation et la sécurisation des chemins de fer.

Les pires accidents ferroviaires dans le monde depuis 20 ans

20 août 1995: En Inde, 305 morts et 344 blessés lors de la collision entre deux trains à Ferozabad, près d'Agra.

3 mars 1997: Au Pakistan, au moins 121 personnes meurent dans le déraillement d'un train reliant Peshawar à Karachi.

14 septembre 1997: En Inde, au moins 100 morts dans la chute de plusieurs wagons d'un express dans un fleuve de l'État du Madhya Pradesh.

14 février 1998: Au Cameroun, au moins 220 morts après le déraillement d'un convoi pétrolier dans la banlieue de Yaoundé.

3 juin 1998: En Allemagne, 101 morts et 88 blessés à Eschede dans le déraillement d'un train à très grande vitesse (ICE) reliant Munich à Hambourg.

26 novembre 1998: En Inde, 209 morts dans une collision entre deux trains près de Khanna, dans l'État du Pendjab.

2 août 1999: En Inde, 285 personnes périssent dans la collision frontale de deux trains de passagers en gare de Gaisal, au Bengale occidental.

20 février 2002: En Égypte, 361 morts dans l'incendie d'un train, près de la ville d'Al Ayatt, à 70 kilomètres au sud du Caire.

25 mai 2002: Au Mozambique, plus de 190 morts dans le déraillement d'un train, à environ 40 kilomètres au sud-ouest de Maputo.

24 juin 2002: En Tanzanie, 288 morts dans l'accident d'un train près de Dodoma.

9 septembre 2002: En Inde, 119 personnes meurent dans le déraillement d'un train dans l'état de Bihar.

18 février 2004: En Iran, 328 morts dans l'explosion d'un train transportant du soufre, de l'essence et des fertilisants dans le nord-est.

26 décembre 2004: Au Sri Lanka, 1300 morts sur les 1500 passagers d'un train reliant Colombo à Galle,  happé par les vagues lors du tsunami géant qui ravage 11 pays du littoral de l'océan Indien.

25 avril 2005: Au Japon, 107 morts dans le déraillement d'un train près d'Osaka.

13 juillet 2005: Au Pakistan, 150 morts dans un accident impliquant trois trains de passagers près de Ghotki, à 400 kilomètres au nord-est de Karachi.

2 juin 2006: En Corée du Nord, une collision entre deux trains militaires aurait fait un millier de morts le 23 avril, selon «Good friends», une organisation humanitaire bouddhiste à Séoul.

29 octobre 2006: En Inde, 110 morts dans le déraillement d'un train près d'Hyderabad.

28 mai 2010: En Inde, 146 morts dans le déraillement d'un train à une centaine de kilomètres à l'ouest de Calcutta.

24 juillet 2013: En Espagne, un train déraille à 179 km/h dans un virage limité à 80 km/h, à quelques kilomètres de Saint-Jacques-de-Compostelle, faisant 80 morts.

22 avril 2014: En République démocratique du Congo, 74 morts selon le gouvernement congolais, plus de 260 selon des sources onusiennes, dans le déraillement d'un train au Katanga.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer