L'Australie compte durcir ses lois contre les réfugiés illégaux

Le premier ministre australien Malcolm Turnbull... (Archives AP)

Agrandir

Le premier ministre australien Malcolm Turnbull

Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Sydney

Le gouvernement australien compte interdire de séjour - à vie - les réfugiés qui tentent de débarquer clandestinement sur ses côtes, durcissant encore une des politiques d'immigration les plus sévères au monde.

Le premier ministre australien Malcolm Turnbull a expliqué dimanche à des journalistes qu'il espérait soumettre au plus vite au Parlement un projet de loi en ce sens, qui aurait un effet rétroactif et s'appliquerait ainsi aux centaines de migrants relégués depuis des années par l'Australie dans des camps de détention hors frontières.

Aux termes de ce texte, les personnes ayant tenté illégalement d'entrer en Australie ne pourront jamais prétendre à un visa, qu'il soit de tourisme ou d'affaires. Le chef du gouvernement a présenté cette mesure comme «un message absolu, inflexible et sans équivoque» aux candidats à l'entrée illégale en Australie.

«C'est un combat entre les Australiens, représentés par son gouvernement, et les gangs criminels de trafiquants humains», a-t-il dit lors d'une conférence de presse avec son ministre de l'Immigration, Peter Dutton. «Personne ne doit sous-estimer l'ampleur de la menace de ces trafiquants qui sont les pires criminels que l'on puisse imaginer et qui gèrent une business de plusieurs milliards de dollars.»

Bateaux repoussés

Au nom de la lutte contre les gangs de passeurs et de la nécessité de dissuader les migrants tentant la périlleuse traversée vers l'Australie, Canberra mène depuis des années une politique très dure vis-à-vis des migrants et repousse systématiquement les bateaux tentant de gagner illégalement ses côtes.

Les migrants qui y parviennent sont relégués pour des durées indéterminées dans des camps de rétention sur des îles voisines. Les organisations de défense des droits de la personne ont multiplié les rapports pour dénoncer les conditions de détention dans ces camps, et le «désespoir absolu» de ses occupants, selon l'organisation Amnistie internationale.

L'Australie a récemment relevé le quota de réfugiés qu'elle accepte chaque année, de 13 750 à 18 750 personnes. Elle a également accepté d'accueillir à titre exceptionnel 12 000 migrants de Syrie et d'Irak.

«Nous avons l'une des politiques humanitaires les plus généreuses au monde, a assuré M. Turnbull. Mais c'est en contrôlant nos frontières que nous pouvons nous la permettre.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer