Un Afro-Américain tué par un policier

Les autorités ont indiqué que l'individu avait refusé... (AP)

Agrandir

Les autorités ont indiqué que l'individu avait refusé de retirer ses mains de ses poches en dépit des ordres répétés des policiers et avait été abattu après avoir sorti un objet de ses poches.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
El Cajon

Un Afro-Américain qui se comportait de manière anormale près d'un centre commercial d'une banlieue de San Diego, en Californie, a été abattu par la police après avoir sorti un objet de ses poches et s'être mis en position de tir.

L'un des agents a essayé de neutraliser l'homme, dont l'identité n'a pas été révélée, avec un pistolet à impulsions électriques au même moment où son collègue faisait feu à plusieurs reprises, a relaté le chef du service de police d'El Cajon, Jeff Davis, lors d'une conférence de presse, tard mardi soir. M. Davis n'a pas voulu divulguer la nature de l'objet brandi par l'individu, mais a reconnu qu'il ne s'agissait pas d'une arme.

Avant que les autorités n'annoncent la mort de l'homme, des dizaines de manifestants se sont réunis sur les lieux, certains soutenant que l'individu avait été abattu alors qu'il avait les mains en l'air. La police a contesté cette information, publiant une image tirée d'une vidéo filmée à l'aide d'un téléphone mobile par un témoin qui semble montrer l'homme dans une position de tir alors que les deux policiers approchent, leur arme à la main.

Ce nouvel épisode de violence policière survient une semaine après que deux Afro-Américains sont aussi tombés sous les balles de policiers à Tulsa, en Oklahoma, et à Charlotte, en Caroline du Nord, provoquant d'importantes manifestations.

Manifestation devant le poste de police

Un manifestant devant le poste de police à... (AP, Gregory Bull) - image 2.0

Agrandir

Un manifestant devant le poste de police à El Cajon

AP, Gregory Bull

Une manifestation s'est d'ailleurs déroulée mercredi, devant le poste de police d'El Cajon, afin de protester contre la mort d'un homme qui a été identifié par un proche comme étant Alfred Olango, 30 ans. 

Selon les autorités, une femme avait communiqué avec la police peu après 14h mardi (11h, heure du Québec), afin de leur demander de l'aide pour son frère dans la trentaine qui agissait de façon inhabituelle et se promenait au milieu de la rue.

Elles ont ajouté que l'individu avait refusé de retirer ses mains de ses poches en dépit des ordres répétés des policiers et avait été abattu après avoir sorti un objet de ses poches.

Une femme a posté sur Facebook une vidéo filmée après l'incident, montrant une femme en détresse qui se présentait comme la soeur d'Olango et qui disait avoir appelé la police pour venir en aide à son frère, qu'elle a dit atteint de troubles mentaux.

«Je vous ai appelés pour aider mon frère. Vous l'avez tué devant moi», pleure-t-elle, dans cette vidéo vue plus de 82 000 fois mercredi.

D'après M. Davis, qui a lancé un nouvel appel au calme mercredi, les deux officiers impliqués ont chacun plus de 20 ans d'expérience et ont été placés en congé administratif le temps de l'enquête.  Avec AFP

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer