• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Monde 
  • > Une star de manga et un ministre des microbes étrangers élus au parlement russe 

Une star de manga et un ministre des microbes étrangers élus au parlement russe

Le président russe Vladimir Poutine... (AP, Vasily Maximov)

Agrandir

Le président russe Vladimir Poutine

AP, Vasily Maximov

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Maria Antonova
Agence France-Presse
Moscou

Des chanteuses d'opéra aux champions olympiques, des cosmonautes aux anciens criminels, la Douma russe a toujours accueilli des députés hauts en couleur ou au parcours étonnant.

Voici quelques nouveaux visages, élus dimanche lors des élections législatives:

L'architecte de la «loi anti-gai»

Quand il était élu du parlement local de Saint-Pétersbourg, la seconde ville de Russie, Vitali Milonov s'est distingué en étant l'auteur d'une loi sanctionnant la «propagande homosexuelle».

Ses déclarations fracassantes, entre appels à l'instauration d'une «police des moeurs» et à l'organisation de «raids» contre les clubs gais du pays, résonneront désormais dans les murs du Parlement russe.

Un autre projet de lois proposé à Saint-Pétersbourg par Vitali Milonov : interdire la chicha et l'avortement, et donner des droits civiques aux embryons. Il a aussi appelé à poursuivre en justice Lady Gaga et Madonna pour leur soutien à la cause homosexuelle, et demandé qu'on interdise l'entrée en Russie à Tim Cook, le PDG d'Apple, ouvertement gai.

Le «ministre des microbes étrangers»

Jusqu'en 2013, Guennadi Onichtchenko était le «médecin en chef» de la Russie. À la tête des services sanitaires russes, il était chargé de mettre en oeuvre les interdictions, toujours pour des motifs officiellement sanitaires, lancées contre des produits d'ex-républiques soviétiques avec lesquelles Moscou entretenait des relations difficiles.

Les eaux minérales de Géorgie, les vins de Moldavie, les chocolats d'Ukraine ou les produits laitiers de Lituanie en ont fait les frais, au point que le quotidien Vedomosti lui a attribué le titre de «ministre des microbes étrangers».

Guennadi Onichtchenko, qui a aussi comparé le Coca-Cola et le Pepsi à des «armes chimiques», a été élu dans une circonscription de l'ouest de Moscou. Avec son slogan de campagne, «Un choix sain», il a éjecté de la Douma le dernier député d'opposition, Dmitri Goudkov.

Le descendant de Léon Tolstoï

Piotr Tolstoï, 47 ans, est un journaliste connu en Russie pour ses émissions politiques sur la chaîne publique Pervy Kanal. Il y tient un discours résolument pro-Kremlin qui lui a valu les foudres de l'opposition, qui l'accuse de désinformation et de propagande quand il s'agit de l'Ukraine ou des relations de la Russie avec l'Ouest.

Piotr Tolstoï est aussi l'arrière-petit-fils de l'auteur de «Guerre et Paix», et un ardent défenseur de l'héritage littéraire laissé par l'écrivain mort en 1910.

Un homme d'affaires aux liens troubles

Vladislav Reznik, 62 ans, est le seul député à avoir été élu comme indépendant. Cet oligarque, qui a fait fortune dans les assurances, n'avait du reste à affronter aucun candidat de Russie Unie, le parti qui l'avait fait élire pour ses trois précédents mandats.

Il est aussi connu de la justice espagnole, qui a lancé un mandat d'arrêt contre lui en mai, avant de l'annuler. Vladislav Reznik et sa femme restent soupçonnés d'avoir des liens avec Gennadios Petrov, qui aurait blanchi en Espagne des dizaines de millions d'euros tirés des activités criminelles d'une organisation de la mafia russe.

Une vedette des mangas japonais

Nommée à la tête du nouveau Parquet de Crimée juste après son annexion par la Russie, Natalia Poklonskaïa, une blonde de 36 ans, avait fait sensation lors de sa première conférence de presse, visionnée plus d'1,3 million de fois sur YouTube. Devenue la coqueluche des internautes japonais, elle avait inspiré des centaines de «fan art», dessins inspirés de mangas.

Depuis, elle a été interdite d'entrée dans l'UE et a participé à la répression contre la communauté tatare de Crimée, dont elle a classé l'assemblée «organisation extrémiste» en avril. Dimanche, Natalia Poklonskaïa a été élue sous les couleurs de Russie Unie, le parti du Kremlin.

Le garde du corps de Poutine

Alexeï Dioumine, 44 ans, a fait carrière au Service de sécurité de la présidence avant de devenir, en 2008, l'officier d'ordonnance de Vladimir Poutine.

Inconnu du grand public, sa nomination au poste de gouverneur de la région de Toula, 200 km au sud de Moscou, avait fait couler beaucoup d'encre en février. Selon le quotidien Kommersant, c'est lui qui a organisé en 2014 l'exfiltration d'Ukraine de Viktor Ianoukovitch, ancien président renversé par un soulèvement proeuropéen.

Alexeï Dioumine a été confirmé dimanche sans difficulté par les urnes dans ses fonctions de gouverneur.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer