Un essai nucléaire de la Corée du Nord aurait provoqué un séisme

Un soldat sud-coréen regarde une retransmission du possible... (AP)

Agrandir

Un soldat sud-coréen regarde une retransmission du possible essai nucléaire en Corée du Nord.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Séoul

Le régime nord-coréen semble avoir mené un cinquième essai nucléaire vendredi, a déclaré la Corée du Sud, juste après qu'un séisme de magnitude 5,3 a été détecté tout près du site où Pyongyang réalise ses tests.

La secousse a été signalée à proximité du site de Pyunggrye-ri le jour anniversaire de la fondation de la Corée du Nord en 1948.

«Il est hautement probable qu'il s'agisse d'un essai nucléaire, compte tenu de la localisation et de la magnitude du séisme», a déclaré une source au sein du gouvernement sud-coréen à l'agence Yonhap, sous le couvert de l'anonymat.

De son côté, l'institut géologique américain USGS a indiqué que le tremblement de terre était en fait une «possible explosion» survenue en surface et non dans les profondeurs terrestres. L'institut n'était toutefois pas en mesure d'en déterminer l'origine.

De même, l'agence météorologique japonaise a jugé inhabituelle l'onde résultant de la secousse, «différente de celle produite par un tremblement de terre normal».

Son homologue sud-coréenne a estimé «probable» que la secousse ait en fait été un essai nucléaire, toujours selon Yonhap.

L'armée sud-coréenne a, quant à elle, indiqué qu'elle analysait la nature du séisme.

Cinquième essai

S'il était confirmé, cet essai nucléaire serait le cinquième mené par la Corée du Nord. Le dernier en date a eu lieu en janvier. Pyongyang avait alors annoncé avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, bien plus puissante que la bombe atomique ordinaire.

Pyongyang avait mené son premier essai nucléaire en 2006, s'attirant les foudres et des sanctions de la part des Nations unies.

Lundi, le régime avait lancé trois missiles balistiques au large de sa côte orientale, comme une nouvelle démonstration de force pendant la réunion du G20 en Chine voisine.

Selon la Corée du Sud, les missiles se sont abîmés en mer du Japon - ou mer Orientale - moins de quinze jours après le tir d'un projectile par un sous-marin nord-coréen.

Si l'essai nucléaire était avéré, il entamerait encore un peu plus la confiance de son allié chinois et diminuerait la probabilité pour que reprennent les pourparlers à six (Corée du Nord, Corée du Sud, États-Unis, Russie, Chine, Japon) sur le programme nucléaire nord-coréen, au point mort depuis 2008.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer