Hillary «prête» pour la dernière ligne droite

Les journalistes ont voyagé pour la première fois,... (AFP, Brendan Smialowski)

Agrandir

Les journalistes ont voyagé pour la première fois, lundi, dans le même avion qu'Hillary Clinton.

AFP, Brendan Smialowski

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse

Hillary Clinton a fait sa rentrée politique lundi, jour férié de la fête du Travail, affichant sa détermination à deux mois de l'élection qui doit désigner le ou la successeur(e) de Barack Obama.

«Je suis prête, plus que prête!» a lancé tout sourire la candidate démocrate en allant saluer les journalistes qui voyagent, pour la première fois, dans le même avion qu'elle.

L'ancienne première dame a déclaré être heureuse de se déplacer enfin avec ces derniers. «J'attendais ce moment», a assuré celle qui fait l'objet de critiques récurrentes pour son refus catégorique d'organiser des conférences de presse (la dernière remonte à décembre 2015).

La longue fin de semaine de la fête du Travail marque traditionnellement aux États-Unis le lancement de la dernière ligne droite de la campagne présidentielle américaine.

Mme Clinton entamait lundi une série de déplacements, d'abord dans l'Ohio et l'Illinois puis en Floride mardi, en Caroline du Nord jeudi et dans d'autres États tout au long des deux prochains mois, jusqu'au scrutin du 8 novembre.

Le point commun de ces États: ils lui seront cruciaux pour battre son adversaire républicain, Donald Trump.

Le milliardaire new-yorkais est à la traîne dans les sondages, mais contrairement à Hillary Clinton, il n'a pas fait profil bas au mois d'août.

Il est resté à la une de l'actualité avec une série de gaffes puis avec sa tentative de relance de sa campagne. La semaine dernière fut dominée par son voyage-surprise au Mexique, pour y rencontrer le président Enrique Peña Nieto, et un discours virulent contre l'immigration clandestine.

Samedi, il s'est rendu pour la première fois dans une église noire, à Detroit, dans une tentative de s'ouvrir aux minorités, qui sont pour l'instant acquises au camp démocrate.

Bien que Hillary Clinton continue de dominer dans les États dont dépendra l'élection - notamment de huit points en Pennsylvanie et de quatre points en Caroline du Nord -, d'autres études ont montré que l'avance acquise après les congrès de juillet s'est érodée.

Reprendre l'offensive

À trois semaines du premier des trois débats présidentiels, Hillary Clinton tentait lundi de reprendre l'offensive.

Car sa cote de popularité a plongé. Le scandale de sa messagerie privée continue de la poursuivre.

En invitant les journalistes qui la suivent désormais dans le même avion, Hillary Clinton a mis fin à une entorse à la tradition par rapport aux candidats précédents à la présidentielle.

Le vice-président Joe Biden, le colistier de Hillary Clinton Tim Kaine, et l'ancien président Bill Clinton font également campagne lundi dans le Michigan et l'Ohio, ancien coeur de l'industrie américaine où les électeurs blancs sont courtisés.

Les critiques de Donald Trump contre Hillary Clinton ont été relancées vendredi par la publication par le FBI de documents relatifs à ses investigations dans l'affaire du serveur privé. Selon les 58 pages publiées, dont 14 sont caviardées, elle a expliqué à la police fédérale qu'elle ignorait que l'annotation «C» figurant sur certains documents signifiait «confidentiel».

«Soit elle était la secrétaire d'État la plus bête de l'histoire des États-Unis, soit c'est une menteuse», a lâché Rudy Giuliani, ancien maire de New York et proche de Donald Trump.

Hillary Clinton, de son côté, continue de dépeindre le magnat de l'immobilier comme un homme trop impétueux et intolérant pour assumer la fonction suprême.

Elle a saisi l'occasion d'une entrevue de Donald Trump sur la chaîne locale WPVI, dans laquelle il a refusé de dire s'il regrettait d'avoir pris la tête du mouvement des birthers, ces personnes qui affirmaient que Barack Obama n'était pas né aux États-Unis et serait un président illégitime.

«Stupéfiant que le candidat républicain continue à refuser de reconnaître que le président est né aux États-Unis», a-t-elle écrit sur Twitter dimanche.

Inquiétudes sur de «graves» interférences des Russes dans les élections

La candidate démocrate à la Maison-Blanche Hillary Clinton a déclaré lundi être inquiète de «graves» interférences des Russes dans l'élection présidentielle américaine.

La possible implication des Russes dans le piratage informatique ayant visé le parti démocrate en juillet «soulève de graves questions concernant l'éventuelle implication des Russes dans notre processus électoral», a déclaré Hillary Clinton à des journalistes.

La candidate, qui se trouvait à bord de son avion qui volait vers l'Illinois où elle doit tenir un meeting, a estimé que son adversaire Donald Trump encourageait Moscou à l'espionner.

«Nous n'avons jamais eu un adversaire politique étranger interférant dans notre processus électoral [et] nous n'avons jamais eu un candidat appartenant à un grand parti qui encourageait les Russes à faire davantage de piratage», a-t-elle ajouté.

Hillary Clinton a souligné le «consensus» au sein des autorités et experts américains pour souligner que ce piratage informatique a été orchestré par les services de renseignement russes.

Le Washington Post a rapporté que les autorités américaines enquêtaient sur une opération secrète russe qui viserait une cyberattaque de bases de données d'électeurs en Arizona.

Au cours de cet entretien avec les journalistes qui a consisté en une vingtaine de minutes de questions-réponses, ce qui pourrait être qualifié de première conférence de presse depuis 275 jours, elle s'est également exprimée sur la publication par la police fédérale américaine des notes inédites sur son enquête ultra-sensible sur les courriels d'Hillary Clinton et sur la fondation Clinton.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer