L'Italie prépare son deuil

Un chien renifleur cherche des survivants du séime... (AP)

Agrandir

Un chien renifleur cherche des survivants du séime à travers des débris à Arquata, au centre de l'Italie. Jour et nuit, les efforts se poursuivent pour les retrouver même si l'espoir s'amenuise.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Amatrice, Italie

L'Italie se préparait à une journée de deuil samedi pour les 281 morts du séisme de mercredi dans le centre de la péninsule où des centaines de secouristes fouillaient encore les décombres, sans grand espoir de retrouver des survivants.

Les drapeaux seront en berne samedi dans tout le pays pour les funérailles des victimes d'Arquata del Tronto, une des trois localités des Apennins les plus touchées.

La cérémonie, avec une trentaine de cercueils dont plusieurs d'enfants, aura lieu en fin de matinée à Ascoli Piceno, au pied des montagnes meurtries, en présence du président de la République, Sergio Mattarella et du chef du gouvernement Matteo Renzi.

Une autre cérémonie, sans les corps, est prévue la semaine prochaine pour les victimes d'Accumoli et surtout d'Amatrice, sur l'autre versant de la montagne.

En attendant, certaines familles ont commencé à enterrer leurs morts. À Pomezia, au sud de Rome, l'évêque du diocèse a célébré vendredi après-midi les funérailles de six victimes, dont un garçon de huit ans et deux adolescentes.

Selon un dernier bilan de la protection civile, le nombre de décès constatés s'élève désormais à 281, dont 218 à Amatrice, tandis que 388 blessés ont été hospitalisés. Aucun survivant n'a été retrouvé depuis jeudi.

Dans le froid de la nuit, à la lumière des projecteurs ou dans la chaleur étouffante du jour, les efforts se poursuivaient pourtant sans relâche, en particulier à Amatrice, avec un va-et-vient incessant de secouristes et maîtres-chiens dans des volutes de poussière.

«Continuer à fouiller»

«Nous allons continuer à fouiller et à creuser jusqu'à avoir la certitude qu'il ne reste plus personne», a assuré Luigi D'Angelo, responsable local de la protection civile. Mais les secouristes ont commencé à déblayer les décombres avec des pelleteuses, signe que l'espoir de retrouver des survivants s'amenuise.

Dans le village, une longue file de voitures : les familles des victimes viennent reconnaître les corps, faute de quoi la justice interdit leur évacuation. Une démarche délicate et d'autant plus compliquée que ce village touristique accueillait aussi des étrangers dont les familles sont encore loin.

Une rue d'Amatrice avant et après le séisme.... (AP) - image 2.0

Agrandir

Une rue d'Amatrice avant et après le séisme. La vaste majorité des victimes ont été retrouvées dans cette ville du centre de l'Italie. 

AP

Le nombre de décès constatés depuis le séisme... (AFP, Alberto Pizzoli) - image 2.1

Agrandir

Le nombre de décès constatés depuis le séisme de mercredi s'élève désormais à 281, tandis que 388 blessés ont été hospitalisés. 

AFP, Alberto Pizzoli

Cinq étrangers

Un couple et un adolescent britanniques figurent parmi les victimes, selon un communiqué de leurs familles, ainsi qu'au moins cinq autres étrangers, selon la presse ou les autorités locales : deux Roumains, une Espagnole, un Canadien et une Salvadorienne.

Le travail des secouristes était aussi compliqué par les multiples répliques : plus d'un millier enregistrées depuis mercredi, en particulier une secousse d'une magnitude de 4,8 vendredi à l'aube.

À chaque réplique, un nouveau mur s'écroule, un autre se fissure... Ainsi, un pont menant à Amatrice est devenu inutilisable, obligeant les secours à aménager à la hâte une déviation.

Dans les bourgs aux alentours, la tension restait vive. À l'entrée du hameau de San Lorenzo et Flaviano, tout près d'Amatrice, la petite route serpentant dans la montagne était ainsi bloquée, une pelleteuse de l'armée tentant frénétiquement de déblayer les décombres d'une maison sur la chaussée.

Manger des pâtes pour aider les victimes

Un plat de spaghettis pour aider les rescapés du séisme: plus de 700 restaurateurs ont déjà retenu l'idée, une initiative solidaire parmi tant d'autres.

Paolo Campana, un graphiste romain, se rendait chaque 31 décembre à Amatrice, la commune la plus touchée par le séisme. Là, il s'attablait avec ses amis à l'Hotel di Roma pour déguster des «pâtes all'amatriciana», une spécialité de pâtes à la sauce tomate, joue de porc et fromage de brebis, née dans ce village.

Aujourd'hui, l'auberge est un tas de ruines et Paolo Campana a lancé un appel à tous les restaurateurs italiens: ajouter à leur menu un plat de «pâtes all'amatriciana» et reverser pour chacun 2 euros (3$) à la Croix-Rouge italienne.

Quelque 700 restaurateurs, dans toute l'Italie et même à l'étranger, ont ajouté la recette à leur menu. Le chef britannique ultra-médiatique Jamie Oliver s'est rallié à cette idée, invitant ses clients à «manger pour l'Italie». Une chaîne de restaurants britannique lui a emboîté le pas, ainsi que deux restaurants new-yorkais et un espagnol.

«Certains d'entre eux n'ont jamais cuisiné la sauce all'amatriciana et ils s'y sont mis!», s'est réjoui Paolo interrogé par l'AFP, alors que le 50e festival de ce plat typique était prévu ce week-end dans la petite ville aujourd'hui détruite.

Le réseau international Slow Food a repris l'idée: son fondateur Carlo Petrini a invité les restaurateurs à «mettre au menu le plat emblématique de la ville touchée, à l'y laisser au moins un an et à reverser une petite partie de la recette».

Des cuisiniers bénévoles sont également venus en renfort sur la zone du séisme pour perpétuer une tradition centenaire.

Initiatives solidaires

Depuis deux jours, les initiatives ont éclos aux quatre coins de la péninsule et sur les réseaux sociaux.

Les centres de don du sang ne désemplissent pas, comme en Ombrie, où certains donneurs ont même été refoulés des hôpitaux de Pérouse mercredi. La société de croisières MSC Crociere a envoyé 150 matelas.

Aux centres de collecte de la Croix-Rouge ou de Caritas, nourriture, eau ou jouets pour les enfants particulièrement nombreux sur les lieux du séisme affluent, à tel point que certaines organisations ont appelé à cesser les dons en nature.

Le ministère de la Culture a enjoint les Italiens à se rendre dans les musées nationaux dimanche, s'engageant à reverser les recettes des entrées.

Le groupe immobilier «Solo Affiti» a proposé de mettre à disposition «30000 maisons inoccupées dans un rayon de 20 à 30 km autour de l'épicentre du séisme».

Le monde du soccer italien s'est également manifesté. Le président de Naples Aurelio De Laurentis a annoncé qu'une partie de la recette du match entre son équipe et l'AC Milan dimanche serait reversée aux victimes.

Sami Khedira, le milieu de terrain allemand de la Juventus Turin, a promis un don de 30000$ et a mis un de ses maillots, signé, aux enchères, tout comme son équipier Paulo Dybala ou Francesco Totti, le légendaire capitaine de l'AS Rome.

Maurizio Zamparini, le président du club de Palerme, a invité tous les tifosi du club sicilien à remplir le stade lors du match face à Naples la semaine prochaine et promis de reverser l'intégralité de la recette.

Zhang Jindong, le dirigeant du groupe chinois Suning, nouveau propriétaire de l'Inter Milan, a annoncé qu'il allait verser 300 000 $ pour aider les victimes.

La nageuse Federica Pellegrini, l'une des plus grandes vedettes du sport italien, a mis aux enchères une session de natation avec elle, alors que Flavia Penetta, victorieuse l'année dernière de l'US Open, propose sur la même plateforme d'enchères  d'échanger quelques balles avec elle.

Plus insolite, une pétition en ligne lancée sur Change.org a suggéré que la cagnotte actuelle du loto d'une valeur de preès de 200 millions $ soit reversée aux victimes du séisme. Elle a rassemblé plus de 7000 signatures.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer