• Le Soleil > 
  • Actualités > 
  • Monde 
  • > L'identité du kamikaze derrière le massacre du mariage turc reste à établir 

L'identité du kamikaze derrière le massacre du mariage turc reste à établir

Le bilan de l'attentat survenu tard samedi soir... (AFP, Ilyas Akengin)

Agrandir

Le bilan de l'attentat survenu tard samedi soir durant la réception d'un mariage en Turquie s'établit maintenant à 54 morts.

AFP, Ilyas Akengin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Istanbul

Le bilan de l'attentat survenu tard samedi soir en Turquie s'établit maintenant à 54 morts, après que quelques blessés aient succombé à leurs blessures à l'hôpital.

L'attaque a touché la ville de Gaziantep, près de la frontière de la Syrie, durant la réception d'un mariage kurde.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait déclaré dimanche que l'attentat était l'oeuvre d'un jeune kamikaze du groupe armé État islamique (EI) âgé tout au plus de 14 ans, mais le premier ministre Binali Yildrim a dit lundi que les autorités tentaient toujours de déterminer s'il s'agissait d'un enfant ou d'un adulte.

Un responsable a précisé qu'au moins 22 victimes de l'attaque étaient des enfants de moins de 14 ans.

L'attentat n'a pas été officiellement revendiqué, mais un expert croit que l'EI a probablement voulu venger les pertes territoriales subies face à des milices kurdes en Syrie, le long de la frontière avec la Turquie.

Le président turc a affirmé que le groupe djihadiste était actif à Gaziantep et que les forces de sécurité du pays continueraient à mener des opérations contre l'organisation terroriste dans la région.

La Turquie a été ébranlée au cours de la dernière année par une série d'attaques, qui ont soit été revendiquées par les militants kurdes, soit mises sur le compte de l'EI.

En juin, de présumés membres de l'EI avaient pris d'assaut l'aéroport d'Istanbul avec des fusils et des bombes, tuant 44 personnes. Quelques mois plus tôt, en octobre 2015, un double attentat suicide commis durant un rassemblement pacifique à Ankara avait fait 103 morts.

L'attaque de samedi s'est produite alors que le pays peine à se remettre de la tentative de coup d'État du mois dernier. Le gouvernement turc accuse Fethullah Gülen, un imam exilé aux États-Unis, et ses fidèles d'être responsables du putsch raté. M. Gülen a nié toute implication dans cette affaire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer