Retour au calme à Milwaukee

William Bluford, résident de Milwaukee, passe devant une... (AP, Mike De Sisti)

Agrandir

William Bluford, résident de Milwaukee, passe devant une station-service incendiée durant les émeutes.

AP, Mike De Sisti

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Milwaukee

Grâce notamment à l'instauration d'un couvre-feu, la nuit de lundi à mardi a été relativement calme à Milwaukee (Wisconsin, nord des États-Unis) après deux nuits de violences consécutives à la mort d'un jeune homme noir armé tué samedi par la police.

«Il semble qu'à cette heure beaucoup de parents aient pris très au sérieux le couvre-feu entré en vigueur cette nuit», a noté au petit matin le maire de la ville Tom Barrett, cité par le journal local Milwaukee Journal Sentinel.

Couvre-feu

Le couvre-feu pour les mineurs de moins de 18 ans est entré en vigueur lundi soir à 22H00 heure locale.

Six personnes ont été arrêtées en début de soirée lundi et un poste de police avait été temporairement fermé après des coups de feu entendus à proximité.

Une centaine de membres de la garde nationale ont été mobilisés.

Mais il n'y a eu «aucun incendie ni dégâts majeurs», a souligné dans la nuit le chef de la police Edward Flynn, selon NBC News.

Tout avait commencé samedi après-midi lorsque deux policiers ont arrêté deux suspects en voiture qui se sont ensuite enfuis à pied. «Lors de cette course poursuite, l'un des policiers a tiré sur un suspect armé d'un pistolet semi-automatique» qui est mort sur place, selon la police de Milwaukee.

Arme volée

Sylville Smith avait un casier judiciaire fourni et l'arme dont il disposait avait été volée lors d'un cambriolage, selon la police.

Selon les autorités, le jeune homme venait de faire demi-tour pour faire face à son poursuivant lorsque celui-ci l'a abattu.

L'agent de police à l'origine du tir mortel, lui-même noir, a été placé en congé administratif, comme il est d'usage dans ce type d'affaires, et il loge chez des proches en dehors de la ville par crainte pour sa sécurité, selon Edward Flynn.

Deux nuits

Samedi soir puis de nouveau dimanche, les forces de l'ordre de cette ville du Midwest se sont affrontées avec des habitants du quartier de Sherman Park, protestant contre la mort de Sylville Smith et contre la violence policière dirigée contre les Noirs.

Au cours du week-end, des véhicules et des commerces ont été incendiés, et les policiers ont essuyé des tirs et des jets de pierres et de bouteilles.

Dans la nuit de samedi à dimanche, 14 personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés. La nuit suivante, 11 personnes ont été arrêtées et sept policiers blessés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer