Poutine congédie un de ses plus fidèles alliés

M. Ivanov - un ancien agent du KGB.... (Associated Press)

Agrandir

M. Ivanov - un ancien agent du KGB. un ancien ministre de la Défense et un ancien vice-premier ministre - était perçu comme un des principaux alliés du président Poutine. On voyait même en lui, à une certaine époque, le dauphin du président.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Nataliya Vasilyeva
Associated Press
Moscou

Le président russe Vladimir Poutine a congédié Sergeï Ivanov, le chef de son cabinet et un de ses plus fidèles alliés.

Il s'agit du remaniement le plus spectaculaire des dernières années au Kremlin.

La décision de M. Poutine de «relever Sergeï Ivanov de ses fonctions» a été dévoilée par le bureau médiatique du Kremlin. Le communiqué succinct était accompagné d'images d'une rencontre entre M. Poutine, M. Ivanov et le nouveau chef de cabinet Anton Vayno.

Même si tout semble indiquer que M. Ivanov a été poussé à la porte, M. Poutine maintient avoir répondu à la demande de son lieutenant, qui estimait être en poste depuis trop longtemps.

M. Poutine a déclaré que M. Ivanov et lui s'étaient jadis entendus pour qu'il ne demeure pas chef du cabinet présidentiel pendant plus de quatre ans.

M. Ivanov - un ancien agent du KGB. un ancien ministre de la Défense et un ancien vice-premier ministre - était perçu comme un des principaux alliés du président Poutine. On voyait même en lui, à une certaine époque, le dauphin du président.

M. Ivanov a été nommé envoyé spécial pour les transports et l'environnement, une dégringolade spectaculaire pour un homme qui comptait parmi les plus puissants du pays. M. Ivanov a également été évincé du Conseil de sécurité qui regroupe M. Poutine et différents dirigeants.

M. Vayno, 44 ans, était l'adjoint de M. Ivanov.

M. Ivanov n'est que la plus récente victime de ce qui semble être une purge lancée par M. Poutine pour se débarrasser d'alliés qui collaborent avec lui depuis des décennies. Au cours de la dernière année, il a ainsi remercié le patron des transports ferroviaires Vladimir Iakounine, le tsar antidrogue Viktor Ivanov et le chef des services secrets Yevgeni Mourov.

Tous sont des sexagénaires qui ont étudié ou fait carrière en compagnie de M. Poutine à Saint-Pétersbourg, avant de le suivre à Moscou.

En revanche, le président russe a récemment accordé des promotions à plusieurs membres de son équipe de sécurité.

Un analyste a expliqué que M. Poutine se souvient bien des années 1970, quand l'Union soviétique était dirigée par Léonid Brejnev - un septuagénaire que plusieurs Russes croyaient sénile vers la fin de son règne et qui était entouré d'hommes tout aussi âgés, sinon encore plus vieux, que lui.

Alexeï Makarkin a dit que M. Poutine veut maintenant éviter de projeter l'image d'un leader vieillissant et qu'il cherche à peupler son entourage immédiat d'hommes de confiance.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer