L'OMS aurait bâclé sa réponse à l'épidémie de fièvre jaune

Un membre de Médecins sans frontières répend de... (AP)

Agrandir

Un membre de Médecins sans frontières répend de l'insecticide pour endiguer l'épidémie de fièvre jaune, transmise par les moustiques.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Kinshasa

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) semble avoir bâclé sa réponse à une épidémie de fièvre jaune en Afrique centrale de la même manière qu'elle avait bâclé sa réponse à l'épidémie de virus Ebola qui a fait quelque 11 000 morts en Afrique de l'Ouest, selon une enquête réalisée par l'Associated Press.

L'OMS et ses partenaires ont expédié plus de six millions de vaccins contre la fièvre jaune vers l'Angola pour tenter d'endiguer l'épidémie. Toutefois, un million de doses se sont tout simplement volatilisées, possiblement après avoir été volées ou revendues sur le marché noir.

Ailleurs, des doses sont arrivées sans les seringues requises pour les injecter et au Congo, la réfrigération nécessaire pour assurer l'efficacité des vaccins n'a pas toujours été respectée.

La pénurie de vaccins est maintenant si sévère que l'OMS recommande que les doses soient diluées par 80% - pour inoculer cinq personnes au lieu d'une seule avec chaque vaccin - même si aucune preuve scientifique ne confirme l'efficacité d'une telle technique.

Ebola

Des centaines de pages de documents internes obtenues par l'Associated Press démontrent que la réponse de l'OMS à la pire épidémie de fièvre jaune des dernières décennies s'est empêtrée dans plusieurs des mêmes problèmes qui avaient interféré avec sa réponse à l'épidémie d'Ebola.

L'épidémie a jusqu'à présent fait quelque 450 morts et le continent a reçu 18 millions de doses, soit nettement moins que les 40 millions de doses qui sont jugées nécessaires pour endiguer le problème.

Une représentante de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, Amanda McClelland, estime que cette crise est une répétition des erreurs commises par l'OMS lors de l'épidémie d'Ebola en 2014.

«Ce sont les mêmes dirigeants de l'OMS que ceux qui avaient pris les premières décisions pendant l'Ebola et la réponse a été exactement la même: nous en avons assez, nous n'avons pas besoin d'aide et tout est sous contrôle», a-t-elle dit.

La Fédération internationale, Médecins sans frontières et l'Unicef sont responsables de distribuer les doses, mais c'est la première fois qu'ils doivent s'acquitter d'une tâche de cette ampleur.

Joanne Liu, présidente de Médecins sans frontières.... (Photo Salvatore Di Nolfi, Archives AP/Keystone) - image 2.0

Agrandir

Joanne Liu, présidente de Médecins sans frontières.

Photo Salvatore Di Nolfi, Archives AP/Keystone

Confrontée à l'insatisfaction de ses partenaires, la directrice générale de l'OMS, la docteure Margaret Chan, a écrit directement à la présidente internationale de MSF, la pédiatre québécoise Joanne Liu, pour l'assurer de l'efficacité de sa réponse.

Mme Liu a déclaré à l'Associated Press qu'elle est «outrée» par la situation et qu'elle a harcelé Mme Chan concernant la fermeture du seul laboratoire congolais responsable de tester les échantillons prélevés chez des victimes présumées de la maladie.

«Je dois me contrôler actuellement parce que je ne comprends pas que nous n'ayons pas tiré les leçons les plus élémentaires de l'Ebola», a-t-elle dit.

La docteure Chan a envoyé le 16 juillet à la docteure Liu un message contenant cinq mesures prises par l'OMS pour rouvrir le laboratoire de Kinshasa - en lui demandant spécifiquement de ne pas partager le courriel pour préserver la crédibilité de l'agence onusienne et éviter que le problème n'éclate au grand jour.

Le laboratoire congolais demeurait fermé à la fin de la semaine dernière.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer