Le sort de la maison d'Hitler toujours incertain

Même si le leader nazi n'a passé que... (AP, Kerstin Joensson)

Agrandir

Même si le leader nazi n'a passé que les trois premières années de sa vie dans cette ville près de la frontière allemande, le gouvernement autrichien s'est senti obligé de louer l'immeuble pendant près de 45 ans afin de s'assurer que des fascistes ne le transforment pas en un lieu saint du nazisme.

AP, Kerstin Joensson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

George Jahn
Associated Press
Braunau

Ivonne Bekking se tient devant l'édifice où Adolf Hitler est né, une véritable attraction touristique pour la ville de Braunau, en Autriche. Mais lorsqu'on l'interroge au sujet du monument le plus important de la municipalité, la femme pointe le clocher d'une église un peu plus loin sur la rue.

C'est un mécanisme de défense répandu à Braunau, où Klara Hitler a donné naissance à Adolf en 1889, et où les résidents se disputent depuis des années concernant le sort de la maison natale du dictateur.

«Je sais qu'à l'école, on nous a enseigné à toujours pointer dans cette direction, vers le clocher de l'église», a déclaré Mme Bekking, debout devant l'imposant bâtiment de trois étages à la façade jaune construit au XVIe siècle qui abrite l'appartement où Adolf Hitler a vu le jour.

Même si le leader nazi n'a passé que les trois premières années de sa vie dans cette ville près de la frontière allemande, le gouvernement autrichien s'est senti obligé de louer l'immeuble pendant près de 45 ans afin de s'assurer que des fascistes ne le transforment pas en un lieu saint du nazisme.

Effacer tous les liens

La plupart des habitants de Braunau affirment que rien ne leur ferait plus plaisir qu'effacer tous les liens entre leur communauté et Hitler. Plusieurs s'opposent toutefois à la proposition du ministre autrichien de l'Intérieur, Wolfgang Sobotka, de démolir l'édifice une fois que le gouvernement en sera devenu le propriétaire, grâce à un projet de loi dévoilé le 12 juillet qui devrait être adopté par le Parlement plus tard cette année.

«Le détruire n'est pas la solution, soutient le maire adjoint Florian Zagler. C'est un lieu de naissance, pas une scène de crime.»

Les initiés savent que les initiales «MB» apparaissant dans l'ouvrage de fer forgé qui surmonte les massives portes en bois de l'entrée sont celles de Martin Bormann, le secrétaire particulier d'Adolf Hitler, qui a acheté le bâtiment peu avant le début de la Deuxième Guerre mondiale avec l'intention d'en faire un sanctuaire en hommage au dictateur. L'immeuble a été remis à ses propriétaires originels après l'arrivée des troupes américaines.

Aucune plaque n'indique explicitement qu'il s'agit de la maison natale d'Adolf Hitler. En 1989, le conseil municipal de la ville a plutôt installé une dalle de granite prélevée au camp de concentration de Mauthausen sur le trottoir en face de l'édifice sur laquelle a été gravé l'inscription: «Plus jamais de fascisme: des millions de morts nous le rappellent.»

Si le ministre Sobotka estime que la démolition de l'immeuble est la solution la plus efficace pour supprimer les liens entre la ville et le leader nazi, tous ne sont pas du même avis. Outre les considérations esthétiques et architecturales, certains historiens croient que le bâtiment devrait être préservé justement parce que c'est l'une des dernières structures reliées à Hitler.

C'est aussi l'opinion de Klaus Wolfgruber, le propriétaire d'une auberge vieille de 800 ans située en face de l'édifice, qui pense que les lieux devraient être convertis en musée.

«On ne peut pas effacer l'histoire simplement en le détruisant», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer