Nice: des textos laissent croire à un attentat planifié

Le nom de Mohamed Lahoualej Bouhlel sur une... (PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AFP)

Agrandir

Le nom de Mohamed Lahoualej Bouhlel sur une plaque à l'extérieur du bâtiment où il habitait à Nice.

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Paris

L'auteur de l'attentat de Nice revendiqué par le groupe djihadiste État islamique a soigneusement planifié son attaque et envoyé des SMS peu avant à de possibles complices que les enquêteurs cherchaient dimanche à identifier.

À la veille d'un nouveau conseil de défense et de sécurité pour tirer les leçons de cet attentat, ainsi qu'une minute de silence dans le pays en mémoire des 84 personnes tuées, l'exécutif français continuait d'être la cible de critiques sur sa gestion antiterroriste.

Peu avant l'attentat de Nice jeudi soir, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a envoyé un SMS «se félicitant de s'être procuré un pistolet 7.65 et évoquant la fourniture d'autres armes», selon des sources proches du dossier.

Les enquêteurs se demandent si des armes supplémentaires étaient destinées au tueur et/ou à d'autres personnes et plus de 200 d'entre eux sont mobilisés pour «identifier l'ensemble des destinataires» des messages.

Parmi ces derniers, figure une photo du chauffeur-livreur tunisien de 31 ans «au volant du camion entre le 11 et le 14 juillet».

Selon une source proche des enquêteurs français, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait repéré les lieux avec son camion les 12 et 13 juillet avant le carnage du 14 juillet, jour de fête nationale en France.

Dimanche, six personnes se trouvaient en garde à vue, après la levée de celle de l'épouse de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, dont il était séparé. Parmi elles, un Albanais de 38 ans, arrêté dimanche matin, est soupçonné d'avoir fourni le pistolet 7.65.

Radicalisation 

Plusieurs témoins interrogés, parmi la centaine déjà entendue, ont par ailleurs évoqué pour la première fois la religiosité du Tunisien Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, inconnu des services de renseignement français. Son père avait affirmé qu'il n'avait «aucun lien avec la religion».

Selon les premiers témoignages de voisins, l'assaillant, présenté par l'EI dans sa revendication comme «un soldat de l'État islamique», semblait avoir un profil de déséquilibré, multipliant les «crises» avec sa famille.

L'épouse de Lahouaiej Bouhel victime de violences répétées

L'épouse de l'auteur du carnage de la Promenade des Anglais à Nice, sortie dimanche d'une garde à vue de 48 heures, a été victime de violences répétées et de harcèlement de la part de son mari, a annoncé dimanche son avocat.

Me Jean-Yves Garino, qui s'est entretenu avec cette mère de trois enfants, a indiqué qu'elle avait envisagé de se rendre avec toute sa famille au feu d'artifice du 14 juillet mais qu'elle avait changé d'avis.

«Elle a eu deux jours de garde à vue. Elle était isolée, elle n'a pas perçu ce qui se passait à l'extérieur. Cette dame s'est retrouvée effondrée par l'acte commis par son mari, père de ses trois enfants», a-t-il dit à l'AFP.

«Elle avait subi des coups répétés de son mari, des violences physiques et du harcèlement. Le divorce était en cours. Il avait aussi frappé la mère de ma cliente. Des plaintes avaient été déposées», précise l'avocat.

Selon lui, elle n'a pas été témoin de l'éventuelle radicalisation de son mari. «Elle ne vivait plus avec lui, elle le croisait juste quand il venait voir ses enfants dans un jardin public».

Sept personnes se trouvaient en garde à vue dimanche à la mi-journée, après la levée de celle de l'épouse de Mohamed Lahouaiej-Bouhlel.

Ce chauffeur-livreur tunisien de 31 ans a foncé jeudi soir au volant d'un poids lourd sur la foule après le feu d'artifice du 14-Juillet, avant d'être abattu par la police.

Le bilan de 84 morts, dont dix enfants et adolescents ainsi que plusieurs étrangers, pourrait s'alourdir. Le pronostic vital de 18 blessés, dont un enfant, est engagé, sur les 85 blessés toujours hospitalisés dimanche.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer