Deux autres arrestations après l'attentat de Nice

Alors que les hommages se multiplient à travers... (AFP,ANNE-CHRISTINE POUJOULAT)

Agrandir

Alors que les hommages se multiplient à travers le monde et que les policiers de Nice continuent de surveiller de près la Promenade des Anglais, les autorités françaises continuent l'enquête afin d'expliquer l'horreur qui a fait 84 morts des blessés graves, le 14 juillet.

AFP,ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Colleen Barry, Angela Charlton
Associated Press
Nice

Deux autres personnes, un homme et une femme, ont été arrêtées dimanche en lien avec l'attentat de Nice, en France, alors que l'ex-épouse du tueur a été libérée.

Ces nouvelles arrestations sont effectuées alors que les autorités tentent de déterminer si Mohamed Lahouaiej Bouhlel était devenu un extrémiste islamiste ou s'il était tout simplement un individu troublé et en colère.

En plus des 84 victimes, des centaines de personnes ont été blessées dans l'attaque de jeudi soir dernier, et environ 85 personnes étaient toujours hospitalisées dimanche, a indiqué la ministre de la Santé, Marisol Touraine, qui était en visite dans la ville du sud de la France. On craint pour la vie de 18 de ces blessés, dont un enfant, a-t-elle précisé.

L'enquête des autorités tente aussi de clarifier si l'individu qui conduisait le camion avait des complices. L'homme de 31 ans d'origine tunisienne vivait à Nice depuis des années. Il a été abattu par la police après avoir fauché une foule de Français venus assister au traditionnel spectacle de feux d'artifice du 14 juillet.

Le groupe armé État islamique a revendiqué la responsabilité de l'attentat, mais les liens entre l'individu et l'organisation extrémiste demeurent nébuleux.

Des voisins de Bouhlel, ainsi que son père qui vit en Tunisie, affirment que celui-ci était tout sauf religieux. Il buvait beaucoup d'alcool et ne respectait pas les règles du mois du Ramadan.

Mais les autorités françaises affirment que l'individu pourrait s'être «radicalisé très rapidement». «(Le groupe armé État islamique) encourage les individus inconnus de nos services à organiser des attaques...c'est sans doute le cas pour l'attaque de Nice», a affirmé le premier ministre Manuel Valls dans le «Journal du dimanche».

Une messe spéciale s'est tenue dans une cathédrale de Nice, dimanche, en l'honneur des victimes. Marisol Touraine a incité les survivants à utiliser l'aide psychologique fournie par le gouvernement.

La promenade des Anglais, où est survenue la tragédie, reprend graduellement son cours normal. Plusieurs mémoriaux ont été érigés pour rendre hommage aux victimes.

Des joggeurs, des cyclistes, ainsi que des baigneurs sillonnaient la route qui donne sur la mer Méditerranée, où des citoyens ont placé des fleurs, des drapeaux français, des peluches, et des chandelles.

Le site est également devenu un lieu de défoulement contre l'auteur de l'attaque. Des messages empreints de colère ont été écrits au marqueur bleu sur des roches près du lieu où la police avait abattu l'assaillant.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer