Nice: un étudiant d'Edmonton manque toujours à l'appel

L'université MacEwan affirme qu'elle est sans nouvelles de... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

L'université MacEwan affirme qu'elle est sans nouvelles de Mykhaylo (Mischa) Bazelevskyy, un citoyen ukrainien qui détient le statut de résident permanent au Canada.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

La Presse Canadienne
Calgary

Un étudiant d'Edmonton manque à l'appel depuis qu'un camion a foncé dans une foule de gens réunis à Nice, jeudi soir, pour célébrer la fête nationale française.

L'université MacEwan affirme qu'elle est sans nouvelles de Mykhaylo (Mischa) Bazelevskyy, un citoyen ukrainien qui détient le statut de résident permanent au Canada.

Si aucun Canadien n'a été porté disparu dans la foulée de la tragédie, ce serait dû au fait que M. Bazelevskyy voyage avec un passeport ukrainien.

L'ambassadeur du Canada en France, Lawrence Cannon, avait effectivement écrit en matinée, sur son compte Twitter, qu'aucun Canadien ne figurait pour le moment parmi les victimes.

Le jeune homme de 22 ans se trouvait à Nice pour participer à un programme de l'Académie d'innovation européenne aux côtés de quatre autres étudiants et d'une enseignante de son université - qui, eux, sont sains et saufs.

Mykhaylo Bazelevskyy est étudiant au baccalauréat en commerce, à sa quatrième année d'études en gestion de l'approvisionnement. Par communiqué, vendredi, l'université MacEwan a dit travailler avec les autorités pour en savoir davantage sur son état.

Elle serait également en contact avec les familles de Derek Anderson, Alanna Brokop, Ismail Khalil, Rebecca Smile et de la professeure d'administration des affaires Launa Linaker pour organiser leur retour au pays.

L'attaque de jeudi a fait au moins 84 morts et plus de 200 blessés. Le président français, François Hollande, a parlé d'une attaque «dont le caractère terroriste ne peut être nié».

Le premier ministre Justin Trudeau a offert ses condoléances à «nos amis français» et a réitéré que le Canada collaborerait avec ses alliés pour «traduire les responsables en justice».

En visite à Calgary à l'occasion du Stampede, Justin Trudeau a rappelé, en français, qu'il y a à peine deux semaines, les Canadiens avaient pris part à des célébrations similaires à celles de Nice pour la fête du Canada. «On repousse l'heure de se coucher pour les plus petits, pour qu'ils puissent voir les feux d'artifice, et à la fin de la soirée, on rentre à la maison avec nos enfants endormis dans nos bras», a décrit le premier ministre, affirmant avec indignation que l'attaque visait les tout-petits.

«C'est eux qui ont été ciblés. Et c'est avec une très grande détermination que nous offrons au gouvernement français toute l'aide possible», a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, a parlé d'un «horrible attentat terroriste», disant que les Canadiens étaient «profondément attristés» et exprimaient leur solidarité aux Français à l'occasion de leur fête nationale.

M. Dion a indiqué que le consulat du Canada à Nice était «en communication avec les autorités locales» et que le Centre de surveillance et d'intervention d'urgence «fonctionne et apporte son assistance aux Canadiens».

La chef intérimaire du Parti conservateur du Canada, Rona Ambrose, a déclaré que ses «pensées» et ses «prières» accompagnaient les victimes et leurs proches, tout en affirmant qu'«il est temps d'agir face au terrorisme alors que le monde devient de plus en plus dangereux».

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair, a quant à lui affirmé que le Canada était «solidaire» de la France. «Nous demeurons résolus à ne jamais laisser cet acte de grande lâcheté ébranler notre engagement envers nos valeurs communes», a-t-il dit dans un communiqué.

Le Bloc québécois a également tenu à témoigner sa solidarité avec la France. «Nous sommes témoins d'un autre geste lâche et odieux qui vise l'essence même de la France. Nous sommes de tout c?ur avec les Françaises et les Français qui sont durement éprouvés, partout au pays comme chez nous», a déclaré le chef intérimaire du Bloc, Rhéal Fortin.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer