Un couple indien a falsifié ses photos d'ascension de l'Everest

Satyarup Sidhantha tient dans sa main droite une... (AP, Bikas Das)

Agrandir

Satyarup Sidhantha tient dans sa main droite une photo de lui au sommet de l'Everest et dans sa main gauche, une photo qui aurait été truquée par un couple indien, selon l'alpiniste.

AP, Bikas Das

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Agence France-Presse
Katmandou

Un couple de policiers indiens a bien falsifié des photos pour prouver son ascension de l'Everest, ont indiqué mercredi les autorités du Népal qui avaient dans un premier temps jugé l'ascension valide.

Dinesh et Tarakeshwari Rathod, un couple de policiers indiens, avaient affirmé avoir atteint le sommet de l'Everest (8848 mètres) le 23 mai. Mais leur déclaration a été mise en doute par d'autres alpinistes qui les accusent d'avoir falsifié leurs photos au sommet.

Le département du tourisme avait dans un premier temps certifié l'ascension du couple sur la base d'échanges avec les organisateurs de leur expédition et avec des responsables du gouvernement stationnés au camp de base de l'Everest.

Mais le Népal a ouvert une enquête par la suite, des alpinistes déposant des plaintes contre eux en raison d'incohérences sur ces photos.

«L'agence organisatrice de l'expédition a confirmé que les photos présentées au département du tourisme avaient été modifiées par le couple indien afin d'obtenir le certificat», a dit un responsable du tourisme népalais, Gyanendra Kumar Shrestha.

«L'enquête se poursuit et le comité d'enquête rendra bientôt son rapport et préconisera des sanctions pour ceux qui ont participé à la fraude», a-t-il ajouté.

Mentir sur son ascension de l'Everest n'est pas considéré comme un délit.

L'enquête fait suite à une plainte déposée par huit alpinistes en Inde contre les deux policiers. Ils estiment que ce type d'arnaque minimise les efforts des vrais grimpeurs.

Mohan Lamsal, propriétaire de l'agence Makalu Adventures qui a organisé l'expédition, a indiqué que le couple était injoignable et n'avait pas répondu à ses interrogations sur les photos.

«Nous avons reçu les photos d'un autre alpiniste indien assurant que ses photos avaient été dupliquées. En les comparant, nous avons acquis la certitude que les photos [du couple] étaient fausses», a dit Lamsal.

«Les deux sherpas qui ont participé à l'expédition sont aussi introuvables», a-t-il ajouté.

Processus de certification à revoir

L'enquête népalaise pourrait par ailleurs entraîner un changement des règles d'octroi des certificats d'ascension, a dit Shrestha.

«L'officier de liaison de l'État au camp de base est contraint de faire confiance aux sherpas [guides] et au chef de l'expédition pour certifier l'ascension», a-t-il dit.

«Nous devons revoir le processus de certification. Le comité soumettra probablement des recommandations».

De nombreux alpinistes ont fait carrière en tant que conférenciers ou auteurs après leurs exploits sur le toit du monde.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer