Un second alligator impliqué dans l'accident à Disney

Selon les données de l'agence, 15 alligators ont... (Associated Press)

Agrandir

Selon les données de l'agence, 15 alligators ont été capturés sur le territoire appartenant à Disney du début de l'année jusqu'en mai. Cela n'inclut pas les six qui ont été capturés depuis l'attaque du 14 juin.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press

Le père d'un bambin tué par un alligator à Disney World le mois dernier a affirmé aux responsables des secours que deux alligators avaient été impliqués dans l'attaque, indiquent des courriels des services contre les incendies de Reedy Creek.

Matt Graves a dit avoir été attaqué par un second alligator alors qu'il tentait de rejoindre son fils de deux ans après que celui-ci eut été tiré dans les eaux au large du centre de villégiature Grand Floridian de Disney.

Le capitaine Tom Wellons a décrit ses interactions avec le père natif du Nebraska dans des courriels à ses superviseurs obtenus par «The Orlando Sentinel». M. Wellons a affirmé que M. Graves avait d'abord refusé de quitter le secteur durant les recherches menées par les équipes de secours pour retrouver le petit Lane Graves bien que le père, mordu par l'alligator, dût se faire faire des points de suture et prendre des antibiotiques.

M. Wellons a expliqué avoir éventuellement persuadé M. Graves d'obtenir des soins, lui promettant qu'il pourrait revenir par la suite.

Le capitaine a parlé de l'homme et de la femme comme d'un couple «incroyablement doux» qui tenait à montrer aux gens des photos de leur fils.

En route vers l'hôpital, M. Graves a partagé «l'horreur qu'il venait de vivre» alors que son fils était happé par un alligator dans l'eau et qu'«un autre alligator l'attaquait à son tour pendant qu'il luttait pour sauver son fils», indique un courriel envoyé par M. Wellons.

Les courriels ont été transmis aux autorités du comté d'Orange pour les prévenir qu'il pourrait y avoir un second alligator dans le secteur. Le corps du garçon a été découvert «intact» à environ 14 mètres des côtes, à six pieds sous la surface de l'eau.

Des écriteaux dans le secteur mettaient en garde contre la baignade, mais pas contre les alligators. Dans les jours ayant suivi l'attaque, Walt Disney a ajouté des écriteaux prévenant de la présence d'alligators dans le secteur.

Les responsables de la commission de la conservation de la faune de la Floride ont déjà dit être «confiants» d'avoir attrapé l'alligator qui a tué le garçon.

Selon les données de l'agence, 15 alligators ont été capturés sur le territoire appartenant à Disney du début de l'année jusqu'en mai. Cela n'inclut pas les six qui ont été capturés depuis l'attaque du 14 juin.

Walt Disney World a récemment mis en place des écriteaux interdisant la pêche à plusieurs endroits. La pêche à Disney World ne peut désormais se pratiquer que lors d'excursions. Des filets ont aussi été ajoutés aux clôtures de corde installées après l'attaque, et les plages de l'hôtel comptent désormais du personnel de Disney et sont fermées la nuit, sauf lors de la présentation de feux d'artifice.

Disney est propriétaire de plages devant huit hôtels et au terrain de camping Fort Wilderness.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer