Au moins 119 morts dans des attentats de l'EI à Bagdad

Une femme irakienne pleure la mort de dizaines... (AP, Hadi Mizban)

Agrandir

Une femme irakienne pleure la mort de dizaines de personnes après l'attentat le plus meurtrier de l'année à Bagdad.

AP, Hadi Mizban

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Murtada Faraj
Associated Press
Bagdad

Au moins 119 personnes ont été tuées et une centaine d'autres blessées, dimanche, lors de deux attentats à la bombe survenus dans la capitale irakienne.

L'attaque la plus mortelle, qui a été revendiquée par le groupe armé État islamique (EI), s'est produite dans le district de Karada, au centre de Bagdad, lorsqu'un kamikaze a fait exploser une camionnette bourrée d'explosifs à l'extérieur d'un centre commercial bondé, tuant au moins 119 personnes et en blessant plus de 100 autres. Selon un policier, 15 enfants, 10 femmes et 6 agents des forces de l'ordre figurent parmi les morts.

L'explosion a eu lieu peu après minuit, alors que de nombreuses familles et jeunes gens étaient dans les rues après avoir jeûné toute la journée conformément aux règles du ramadan, le mois saint des musulmans durant lequel il leur est interdit de boire et de manger avant le coucher du soleil. La plupart des victimes ont péri à l'intérieur du centre commercial, où des dizaines d'entre elles ont été brûlées vives ou asphyxiées par la fumée, ont indiqué les autorités.

Une femme irakienne pleure la mort de dizaines... (AP, Hadi Mizban) - image 2.0

Agrandir

Une femme irakienne pleure la mort de dizaines de personnes après l'attentat le plus meurtrier de l'année à Bagdad.

AP, Hadi Mizban

Quelques heures après le drame, l'EI a affirmé être responsable de l'attentat dans un communiqué publié en ligne, disant qu'il s'en était délibérément pris aux chiites. L'Associated Press n'a pas été en mesure de vérifier cette information, mais la déclaration a été affichée sur un site Web fréquemment utilisé par l'organisation terroriste sunnite.

Seconde attaque

La seconde attaque s'est déroulée à Shaab, dans le nord de Bagdad, lorsqu'un engin explosif artisanal a été déclenché, faisant 5 morts et 16 blessés, a révélé un autre policier. L'attentat n'a pas été revendiqué, mais il porte la signature de l'EI, qui prend souvent pour cible des zones commerciales et des endroits fréquentés par les chiites.

Ces deux attentats comptent parmi les plus sanglants à avoir eu lieu dans la capitale irakienne depuis le début de l'année.

Les principaux attentats à Bagdad depuis le début de l'année

L'attentat-suicide qui a fait au moins 75 morts dimanche à Bagdad vient s'ajouter aux fréquentes attaques qui ont visé la capitale irakienne depuis le début de l'année, revendiquées dans leur quasi-totalité par le groupe État islamique (EI).

11 janvier: Des hommes armés font exploser une voiture piégée et ouvrent le feu avant de prendre des personnes en otage dans un centre commercial de Bagdad Al-Jadida, un quartier animé à majorité chiite situé sur la rive est de la capitale irakienne. Douze morts.

25 février: Deux kamikazes se font exploser devant une mosquée chiite dans le quartier de Choula (nord-ouest de Bagdad), tuant au moins neuf personnes.

28 février: Au moins 33 personnes sont tuées dans des attentats près d'un marché du quartier à majorité chiite de Sadr City, dans le nord de la capitale.

29 mars: Un kamikaze fait détonner sa ceinture d'explosifs dans le centre de Bagdad, tuant au moins trois personnes. L'attentat-suicide, qui visait des travailleurs réunis sur une place très fréquentée, n'est pas revendiqué.

25 avril: Au moins sept personnes sont tuées dans un attentat-suicide contre un marché populaire de Bagdad Al-Jadida.

1er mai: Une attaque contre des pèlerins chiites à la périphérie de Bagdad tue au moins 23 personnes. Le lendemain, un attentat à la voiture piégée visant des fidèles chiites à Bagdad fait au moins 14 morts. Cette dernière attaque n'est pas revendiquée.

11 mai: Au moins 94 personnes sont tuées dans trois attentats à la voiture piégée à Bagdad. L'attaque la plus sanglante a eu lieu à une heure d'affluence près d'un marché de Sadr City, faisant au moins 64 morts.

Quelques heures plus tard, deux attentats à la voiture piégée frappent deux autres quartiers de Bagdad. À l'entrée de Kazimiyah, un quartier chiite sous haute sécurité, l'attaque tue au moins 17 personnes. Dans le quartier mixte (sunnite-chiite) de Jamea, dans l'ouest de Bagdad, 13 personnes périssent.

17 mai: Une série d'attentats fait 48 morts et plus de 100 blessés à Bagdad. L'attaque la plus meurtrière, un attentat-suicide à la voiture piégée, frappe Sadr City, faisant 24 morts. Une autre attaque visant le quartier de Chaab, dans le nord de Bagdad, tue au moins 21 personnes.

Un troisième attentat perpétré à l'aide d'une voiture piégée fait au moins trois morts dans le district de Rachid, dans le sud de la capitale irakienne.

3 juillet: Un kamikaze fait exploser sa voiture piégée dans un quartier commerçant de Bagdad, tuant au moins 75 personnes, le bilan le plus lourd dans un seul attentat dans la capitale irakienne cette année.

Partager

À lire aussi

  • Colère et deuil en Irak

    Monde

    Colère et deuil en Irak

    Les Irakiens fulminaient lundi contre leur gouvernement après son échec à empêcher un attentat suicide du groupe djihadiste État islamique (EI) qui a... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer