Les auteurs de l'attentat d'Istanbul identifiés

Les drapeaux turcs étaient en berne mercredi devant... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Les drapeaux turcs étaient en berne mercredi devant l'aéroport international Atatürk, à Istanbul.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Monde
Monde

soleil monde TOC »

Associated Press
Istanbul

Les trois kamikazes qui ont attaqué l'aéroport d'Istanbul étaient russe, ouzbek et kirghiz, a révélé jeudi un dirigeant turc, quelques heures après que les policiers aient mené de multiples perquisitions à travers le pays à la recherche de membres présumés du groupe armé État islamique.

L'attentat de mardi a fait 43 morts et plus de 230 blessés.

La journée a débuté avec des perquisitions policières en 16 endroits à Istanbul, ce qui a mené à l'arrestation de 13 personnes qui entretiendraient des liens avec le groupe djihadiste que l'on soupçonne d'avoir orchestré l'attaque.

Les perquisitions ont été menées dans trois quartiers, aussi bien dans la portion européenne que la portion asiatique de la ville.

Le dirigeant turc s'exprimait sous le couvert de l'anonymat et n'a pas voulu nommer les trois kamikazes. Il a toutefois révélé que les experts légistes poursuivent leurs examens, tout en soulignant que les corps des kamikazes ont été déchiquetés par les explosions, ce qui complique leur identification.

L'homme n'a pas non voulu voulu confirmer que le Russe était originaire de la région instable du Daguestan, comme l'affirment plusieurs médias turcs.

Le ministre de l'Intérieur Efkan Ala fait état de 43 personnes tuées lors de cette attaque, dont 19 étrangers. Le bureau du gouverneur d'Istanbul révèle de son côté que 94 victimes demeurent hospitalisées.

Les médias turcs continuent de leur côté à lever le voile sur les circonstances de cette attaque, même si rien n'a encore été confirmé de source officielle.

L'agence de presse privée Dogan affirme ainsi que le Russe était arrivé au pays il y a un mois et qu'il a laissé son passeport dans une maison louée par les kamikazes dans le quartier de Fatih.

Citant des sources policières, le quotidien Karsi indique que les trois kamikazes faisaient partie d'une cellule de sept individus arrivée en Turquie le 25 mai. Plusieurs médias rapportent que les kamikazes ont attiré l'attention des forces de l'ordre quand ils se sont présentés à l'aéroport vêtus de manteaux d'hiver en plein été.

Dogan a diffusé des images des perquisitions menées par la police d'Istanbul. On voit les forces spéciales entrer dans un immeuble en se protégeant avec ce qui semble être un bouclier de métal.

Une opération policière menée dans la ville côtière d'Izmir a mené à l'arrestation de neuf partisans présumés du groupe armé État islamique. On ne sait pas si ces suspects sont reliés au carnage de l'aéroport. La police aurait saisi trois armes de chasse et des documents du groupe djihadiste.

Les suspects auraient été en contact avec des militants du groupe en Syrie et lui auraient notamment fourni une aide financière et logistique.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer